La voix de l'ombre - Livre II : Le destin du monde

Chapitre 25 : Le destin d'Azeroth

2641 mots, Catégorie: T

Dernière mise à jour 19/05/2024 19:02

Chapitre 25 : Le destin d'Azeroth.



À bord du Brûleciel, ils avaient poursuivi le Destructeur jusqu'au Maelström. Après avoir défait son dernier général du Marteau du Crépuscule, les héros d'Azeroth se jetèrent sur l'échine du dragon noir et détruisirent son armure d'élémentium.

Thrall toucha alors une nouvelle fois Aile-de-Mort à l'aide de la relique à présent alimentée par le pouvoir de tous les Aspects draconiques. Rendu vulnérable sans son armure, le Destructeur alla s'écraser au cœur du Maelström. L'Aspect noir avait disparu.

  • C'est fait, fit Thrall. C'en est enfin fini du Destructeur. Nous pouvons maintenant commencer à soigner notre monde.
  • Vous avez fait l'impossible, réussi là où tout Azeroth craignait de vous voir échouer, déclara Alexstrasza.


Pendant un moment, Thrall, les Aspects ainsi que les héros d'Azeroth respirèrent à nouveau. Enfin, Aile-de-Mort était vaincu, abattu par la puissance de l’Âme des dragons qui transperça son corps de part en part. Thrall avait concentré son pouvoir et celui combiné des quatre Aspects draconiques dans cette dernière attaque.


Mais le soulagement provoqué par sa chute fut éphémère. Le Maelström devint rouge feu, relâchant une fumée grise brûlante. Et alors, le Destructeur réapparut, agrippant les plate-formes autour du gigantesque tourbillon où se tenaient les derniers combattants de ses membres déformés. La destruction de son armure dévoilait à présent son corps à vif et informe. Sa peau suintait et suppurait, laissant plusieurs zones de son corps mutilé enflammées.

Grièvement blessé, et vidé de toute raison, Aile-de-Mort déployait ses dernières forces et tentait de lancer un nouveau cataclysme.


  • Je vais mettre votre monde en pièces ! hurla Aile-de-Mort.
  • Aile-de-Mort, il est vivant ! lança Kalecgos, l'Aspect draconique bleu.
  • Impossible ! s'écria Ysera, l'Aspect du vol vert.


Les derniers défenseurs d'Azeroth luttaient, s'attaquant aux tentacules de feu invoquées par le dragon noir, tandis que les Aspects offraient chacun un don de protection aux combattants. Mais les héros faiblissaient, touchés par une multitude de sorts de feu que le Destructeur lançait.

  • Préparez-vous à disparaître. Car voici l'aube du chaos ! cria le Destructeur. L'heure du Crépuscule est proche. Le soleil se couche sur vos pitoyables vies mortelles.


Le corps difforme et tordu d'Aile-de-Mort restait efficace, et les tentacules membres que son corps produisait libéraient des formes globulaires de sang ardent qui infligeaient des dégâts de feu et soignaient le dragon noir.


Le Destructeur semblait invincible.



Les défenseurs d'Azeroth se déplaçaient de plate-forme en plate-forme pour détruire les griffes qu'Aile-de-mort y avait plantées pour s'accrocher et ne pas sombrer dans le Maelström. Thrall invoqua des vents porteurs afin que chacun puisse naviguer d'une plate-forme à l'autre sans tomber.

À mesure du combat, le Destructeur agitait son énorme tête cornue dont l'un des yeux exsudait de feu bouillonnant. Ses membres cloquaient et des bulles de sang et de feu rongeaient le reste de ses pattes. Et, bien que les attaques magiques et physiques le blessaient, l'Aspect noir demeurait immensément puissant et presque indestructible.


Il allait falloir se servir de nouveau de l’Âme des dragons, qu'il fallait recharger en puissance. Mais cela impliquait un temps de concentration important pour Thrall et les Aspects qui participaient également à l'assaut.

Alexstrasza, la lieuse-de-vie, dévisagea les autres Aspects.


  • Nous devons le faire, assura-t-elle. C'est le seul moyen de le détruire.
  • Cesser le combat signifie la mort pour nos alliés, siffla Ysera, sa sœur. Nous ne pouvons les abandonner.
  • C'est bien pour les sauver que nous devons le faire, ajouta Nozdormu, l'Aspect du vol de bronze. Déployons à nouveau un bouclier sur Thrall, et concentrons une dernière fois nos forces dans l’Âme des dragons.
  • Je lance un dernier sort de protection sur chacun des combattants, et apportons nos dernières forces à la relique, proposa Kalecgos.


Les trois autres acquiescèrent, tandis que Thrall, qui avait entendu, leva la relique qu'il tenait encore, et commença à concentrer son énergie. Les Aspects formèrent un bouclier autour de lui, puis entreprirent de charger une dernière fois l’Âme des dragons.


Sans le concours des Aspects, les combattants furent nombreux à perdre la vie. Aile-de-mort en profita pour lancer Shrapnel, un sort puissant dont les effets augmentaient à mesure du combat.

  • Les Aspects vous ont abandonné, se moqua le Destructeur. Ils vous ont condamnés à une mort certaine ! Comme vous, ce monde va brûler.

Le dragon noir lança alors cataclysme, une attaque de feu redoutable dans le but d'achever son œuvre de destruction d'Azeroth. La barrière de protection autour de Thrall faiblit, et une partie des assaillants tomba sous l'offensive.


Aile-de-mort s'esclaffa :

  • Vos pitoyables vies vont s'éteindre, et je vais commencer par prendre celle du petit chaman.

En réponse, Thrall lui lança un regard dur et déterminé. Il ne fléchirait pas, surtout quand leur monde était en jeu. Mais le sort qui le protégeait faiblissait toujours.


Tandis qu'Aile-de-mort riait, il aperçut une lueur bleue apparaître près d'une des tentacules. La lueur s'agrandit, puis une autre apparut un peu plus loin.

Essoufflé, Thrall vit plusieurs autres lueurs se former sur les plates-formes, puis comprit. Un guerrier orc sortit de l'une d'entre eux, puis un autre. Un mage humain suivi d'un chasseur troll apparurent à leur tour. Des renforts. Non, une armée passait des portails de téléportation pour les rejoindre.

  • Le destin est en marche, Neltharion, gronda fièrement Alexstrasza. La vie vaincra !

Le Destructeur grogna et lança une puissante nova de feu qui atteignit les combattants d'une plate-forme entière.


  • Apparaissez donc, pauvres mortels ! Que je vous anéantisse tous.

Les soldats qui faisaient irruption chargèrent le dragon noir qui en balaya une partie de son souffle de feu. D'autres aidèrent à détruire les tentacules qui, une fois détruites, libéraient du sang ardent qui infectait chaque guerrier. Leur destruction affaiblissait également Aile-de-Mort.

  • Que croyez-vous pouvoir accomplir ? Je suis Aile-de-Mort, le Destructeur, le Catacly...


Puis il s'interrompit. Il ne vit pas tout de suite la lueur qui s'était formée aux côtés de Thrall. La personne qui en sortit marcha lentement vers le chaman, puis toisait le dragon noir.

  • Toi ! grogna l'Aspect noir. Tu te montres enfin. Et tu vas subir le même …

Il s'interrompit à nouveau, observant Keera franchir la barrière qui protégeait Thrall. Elle se posta derrière lui, qui se tenait à genou, tenant toujours la relique. Puis, tout en maintenant le regard du Destructeur, elle posa ses mains sur les épaules du chaman.

  • Crois-tu pouvoir contrer ça, Aile-de-Mort ? demanda-t-elle en souriant.


Furieux, et conscient des plans de la princesse, le dragon noir ouvrit grand la gueule et un énorme flux de lave en sortit, s'abattant sur la barrière magique qui les entourait.

  • Renforçons le sort de protection ! Vite ! hurla Alexstrasza qui regardait Thrall et Keera avec horreur.
  • Trop tard, fit Nozdormu.
  • Reçois ce que tu mérites, Enfant de la Terre ! Tu aurais dû te ranger à mes côtés, tu... mais !


Le feu bouillonnant qui avait enveloppé le chaman et la terrestre se dissipa, laissant apparaître deux immenses ailes d'un noir cristallin qui les recouvraient. Totalement sidéré, abasourdi, Aile-de-Mort grogna de toutes ses forces, tandis que les ailes s'écartèrent doucement et dévoilèrent deux iris dorées luisantes. Le regard que Keera lança au dragon noir, un regard non plus blanc lumineux mais doré, lui permit de réaliser : elle maîtrisait ses pouvoirs, et possédait des capacités innées propres au vol noir. Ce n'était pas le genre de pouvoir que l'on pouvait dérober à un dragon. Ce qui signifiait que l'un des siens l'avait trahi, car il vit très nettement en elle la marque d'un de ses enfants qui se mélangeait à sa propre essence. Une écaille noire coincée au niveau de sa colonne vertébrale, et qui faisait son œuvre.


Keera se redressa, et, les mains toujours sur les épaules de Thrall, elle canalisa le pouvoir de l’Âme des dragons dans son propre corps. Sentant en elle un pouvoir qu'elle n'aurait peut-être pas pu contenir sans l'essence de Samal, elle le laissa l'envahir, puis ouvrit la bouche pour lancer sur le Destructeur un courroux solaire combiné à la puissance de la relique. Aile-de-mort le reçu de plein fouet et vacilla sérieusement. Il dû prendre appui sur ses membres encore accrochés aux plates-formes et se hisser pour ne pas tomber dans le tourbillon.


Tandis que les deux derniers tentacules cédèrent, c'était au tour des pattes griffues et déformées de l'Aspect noir d'être détruites. Elles représentaient sa dernière chance de ne pas sombrer dans le Maelström. Et lorsque la dernière patte céda, l'ignoble tête cornue tomba, coincée entre deux plates-formes. Les survivants redoublèrent de coups et de sorts pour atteindre l'énorme gueule noire rongée par le feu. Tous se regroupèrent pour lancer le dernier assaut.

  • Maintenant ! gronda Alexstrasza.


C'est alors que Thrall et Keera, emprisonnés dans la bulle de protection, s'élevèrent et combinèrent leur énergie, ainsi que celle que leur envoyaient les Aspects, dans l’Âme des dragons. Thrall visa le Destructeur qui reçut le sort concentré qui le renvoya au centre du Maelström. Il avait libéré le pouvoir du disque magique une dernière fois. Les Aspects se tenaient dans les airs au-dessus de chaque plate-forme.


  • Il n'y a pas d'espoir, pas d'avenir. La vie... est condamnée... entonna Aile-de-Mort tandis qu'il s'agitait et se débattait, conscient que la vie le quittait.


Le corps tordu du dragon noir, ou ce qu'il en restait, tremblait, impuissant face au pouvoir de la relique. Aile-de-Mort hurla et s'embrasa. La puissance destructrice l'envahit, et le dragon noir éclata en un millier de particules.

Le Maelström repris sa couleur naturelle. Le calme était revenu.


Le Cataclysme était terminé.



Les héros d'Azeroth n'en croyaient pas leurs yeux. Aile-de-mort, le Destructeur, le Cataclysme, avait enfin été anéanti. Tous se tournèrent alors vers les Aspects, l'orc qui avait joué le rôle de Gardeterre, et l'Enfant de la Terre.

Alexstrasza, la Lieuse-de-vie, s'avança vers Thrall et Keera.

  • Chacun d'entre vous a défendu notre monde. Nous pouvons à présent le contempler avec des yeux mortels.
  • Que voulez-vous dire Alexstrasza ? demanda Thrall qui était rejoint par Aggra.
  • Notre rôle était d'empêcher l'Heure du Crépuscule. Pour cela, nous avons dû utiliser notre antique puissance, et sacrifier notre immortalité.


Les yeux de chacun des Aspects perdirent leur éclat lumineux. Alexstrasza disait vrai : ils avaient perdu leurs pouvoirs.

  • Notre dessein est accompli, murmura Nozdormu dont l'épaulière libéra du sable, comme si son pouvoir s'écoulait par-là.
  • L'aube des Aspects s'est couchée pour laisser place à l'Age des Mortels. La vie continue, dont vous êtes à présent les protecteurs, déclara la Lieuse-de-vie.


Elle s'avança vers Aggra et posa une main sur son ventre.

  • De nouvelles générations apparaissent, et avec elles, l'espoir, fit Alexstrasza.

Aggra dévisagea Thrall qui comprit. Il pivota vers Keera qui lui sourit, heureuse du futur événement qui grandissait dans le ventre de sa compagne.


Puis, la reine des dragons s'adressa à l'ensemble des héros :

  • La victoire revient à tous ceux qui ont lutté contre les ombres. Vous êtes les vrais gardiens d'Azeroth !

Les défenseurs d'Azeroth lancèrent des hourras, fiers d'avoir contribué à sauver leur monde. Beaucoup se firent l'accolade, tandis que d'autres commencèrent à soigner les blessés.

La dragonne rouge reprit :

  • Vous pouvez regagner vos foyers, vos familles, et célébrer la vie !


Les Aspects se tournèrent alors vers Keera.

  • Tu as mené ces combattants jusqu'ici, Enfant de la Terre, dit la Lieuse-de-vie. Tu as fait le choix de la vie et de l'espoir, quand on te proposait la facilité et la destruction. Tu t'es montrée téméraire et puissante, et pourtant, je sens le trouble en toi.

Keera baissa la tête, qu'Alexstrasza releva de sa douce main.

  • Lieuse-de-vie, vous parlez de destruction, de facilité, et j'ai cédé aux deux. J'ai laissé ma rage l'emporter, et j'ai massacré, comme j'ai massacré mon peuple, il y a des millénaires.
  • Et tu ne te crois pas digne de louanges, c'est bien cela ?


Keera fit non de la tête. Elle avait honte de ce côté malfaisant qu'elle ne contrôlait pas. Et des ravages que cela pouvait causer.

  • Mon enfant, tu es aussi pure que le cristal. Aussi pure que la Terre que nous défendons. La colère fait partie du cycle de la vie, assura la reine des dragons. La Lumière a sa part d'ombre.
  • Mais une colère aussi destructrice ne devrait pas être louée ! insista la princesse.
  • Une colère tournée vers l'ennemi, corrigea Nozdormu, l'Aspect du temps qui s'était approché. As-tu jamais tué un innocent avec ce pouvoir ?


Keera réalisa que non. Avaient-ils raison ? N'était-elle pas mauvaise ? Elle avait pris un tel plaisir à détruire cette créature gargantuesque au Temple du repos du ver. Tout comme elle avait apprécié arracher la tête de Maim, qui avait participé à …

Ces êtres mauvais lui avaient pris ce qui comptait à ses yeux. Ils avaient pris tant de vies. Ils méritaient leur sort. Pour autant, il ne fallait pas tenir cela pour acquis. Cela ne devait jamais être facile de prendre une vie. De savoir cela la rendait différente des monstres qu'elle avait affrontés.


Elle leva les yeux vers les Aspects qui la regardaient avec bienveillance.

  • Si tu avais besoin d'une preuve, sache que le pouvoir qui t'habite devait s'épuiser comme nos pouvoirs, car ils avaient été réactivés pour affronter l'Heure du Crépuscule, énonça Alexstrasza. Or, je le sens encore en toi, Enfant de la Terre.
  • Mais la marque sur mon ventre a disparu, releva Keera. Cela ne veut-il pas dire que les pouvoirs confiés par Azeroth pour la protéger se sont dissipés ?
  • Il semble que ton pouvoir évolue autrement, sûrement grâce au don qui t'a été fait par celui que tu as sauvé, et qui t'a sauvée en retour, sourit la Lieuse-de-vie.


Samaellion. Après l'avoir livrée à Aile-de-Mort, il l'avait sauvée, puis s'était sacrifié pour qu'elle vive. Qu'elle affronte le Destructeur. Et qu'elle remporte la victoire aux côtés des autres héros d'Azeroth.

Rassurée, bien qu'encore confuse, Keera se tourna vers Thrall qui tendit ses mains vers elle. Ils ne s'étaient pas revus depuis une éternité. Elle saisit alors les mains tendues, et regarda sa compagne.

  • Keera, je te présente Aggra, que j'ai rencontrée durant mon apprentissage à Nagrand. Aggra avait hâte de faire ta connaissance.
  • C'est un honneur, Keera, fit l'orque fièrement. Thrall m'a beaucoup parlé de toi.
  • Je suis heureuse de te connaître, Aggra, répondit Keera. Thrall semble s'être trouvé une compagne à sa hauteur, sourit-elle.

Aggra sourit en retour, tandis que Thrall inspirait profondément. Il ressentait à nouveau les éléments distinctement, et pensait déjà au petit être qui grandissait dans le ventre de sa compagne et qui vivrait dans un monde sain et prospère. Un monde qu'il soignera pour lui, et pour les générations à venir.

Laisser un commentaire ?