Ce qui signifie être Maître Pokémon

Chapitre 10 : Les voleurs de pokémon

6293 mots, Catégorie: M

Dernière mise à jour 14/09/2020 22:26

Chapitre X : Les voleurs de pokémon

C’est très tôt le matin que Lucas et Sarah se retrouvèrent dans la gare d’Eternia. Il était grand temps pour eux de reprendre la route pour vivre tout un tas de nouvelles aventures. Et pour ce faire quoi de mieux que de rendre, via la ligne de train à grande vitesse, à l’autre bout de la région dans la grande ville d’Océania ? Cette ville est la capitale de Kohenn en raison de son attrait commercial et touristique. Situé à proximité de la mer, la ville est brodée par des plages de sable fins ou par la forêt. Sa renommée provient également de ses nombreux centres commerciaux, ses restaurants le long de la côte, sa bibliothèque qui est la plus grande de tout Kohenn, le port marchand et le port de plaisance, mais aussi son Océarium. Sans oublier, bien sûr, sa l’arène de Pokémon tenue par nulle autre que la célèbre dresseuse Ariel. Connue et reconnue autant pour ses capacités de combat, que pour ses capacités d’actrice, car elle donne régulièrement des spectacles aquatiques dans son arène. En somme, il s’agit d’une ville qui promet de vastes aventures à nos jeunes dresseurs.

Lucas et Sarah, excité de découvrir une nouvelle cité, grimperaient dans le train avec enthousiasme. Pour le voyage, ils avaient dû rentrer dans leurs pokéballs tous leurs Pokémons, car il était interdit de voyager avec des Pokémons en liberté dans ce convoi. Pendant leur trajet, Lucas et Sarah furent rejoint à leurs emplacement par une jeune fille aux cheveux long à la couleur du bois. Les yeux vert pétillant, elle dévisagea durant de longue minute le jeune adolescent qui ne la remarquait même pas. Une attention qui ne passa cependant pas aperçu aux yeux de Sarah. La jeune fille, gênée de s’être fait repérer en train de le fixer en silence, finit par leur adresser la parole, pour se présenter :

-      Bonjour, je m’appelle Anya. Je… suis impressionnée de vous rencontrer, dit-elle à l’intention de l’adolescent.

-      Bonjour, fit Lucas en observant la jeune fille.

-      Bonjour, rétorquait Sarah à son tour. Vous nous connaissez ?

-      Oui, je vous aie déjà vue tous les deux. Vous, dit-elle en regardant Sarah, je vous ai vus avec votre adorable Pikachu aux concours…

Puis, de nouveau, elle lança un regard embarrassé à Lucas avant d’ajouter :

-      Et vous, je vous ai vue combattre le très célèbre Cross Marianne…

-      Ah… Fit Lucas en se souvenant de sa défaite mémorable.

-      Je vous ai trouvé tellement impressionnant ! S’exclama-t-elle des étoiles dans les yeux.

-      Vraiment ? J’ai perdu pourtant, déclara l’adolescent de plus en plus surpris.

-      Mais vous avez été admirable ! Quel âge avez-vous ? Parce que vous avez l’air super jeunes et vous avez déjà des Pokémons à un niveau incroyable !

-      J’ai quatorze ans.

-      Waho ! J’aimerais tellement être comme vous à votre âge ! Moi, je n’ai que douze ans ! Et j’ai déjà un bulbizarre ! Expliqua-t-elle toute contente. C’est qui votre secret ?

-      Je m’entraine tous les jours, et j’étudies tous les Pokémons. Leurs points forts, leur points faibles… le but étant de ne jamais être pris au dépourvu.

-      Incroyable, répéta-t-elle avec toujours la même lueur d’admiration qui brillait aux fonds de ses pupilles.

-      Merci, mais je n’ai pas l’impression d’être incroyable, confia Lucas.

-      Pourtant vous l’êtes, je vais souvent à Eternia pour rendre visite à mon père, se confia la petite fille. Mes parents se sont séparés, et du coup, je vais souvent passer l’été avec mon père qui habite à Eternia maintenant. Et tous les ans, il m’amène voir des combats Pokémons depuis que j’ai dix ans ! Et c’est la première fois que je vous quelqu’un d’aussi jeune gagner des combats et être repéré par le maitre de l’atoll lui-même !

-      Lucas est un très bon dresseur, approuva Sarah.

La jeune fille acquiesça, et pendant le reste du trajet, Lucas échangea des stratégies avec la jeune fille. Elle leur promit que dès qu’elle arriverait à Océania, elle partirait s’entrainer en tenant compte de tous les bons conseils que lui prodiguait la graine de champion. Car, à ses yeux à elle, il ne faisait aucun doute qu’un jour, il deviendrait quelqu’un d’exceptionnel s’il poursuivait dans cette voie. Une déclaration qui rendit le jeune homme heureux. Certes, ce n’était qu’une enfant qui lui avait fait cette remarque, mais il était content d’être perçu comme un individu ayant du talent. Et, il se promit de tout faire pour être à la hauteur des espoirs que les gens pourraient placer en lui.

Après quelques heures de trajet, le train arriva en gare. Et c’est à ce moment-là que Lucas et Sarah se séparèrent de la jeune Anya qui descendit du train pour retrouver sa mère qui l’attendait sur le quai. Puis, les deux jeunes partirent découvrir la ville. Et il y avait des tas de choses à voir ! Ils commencèrent par faire un tour le long de la plage et regardèrent tous les océaniens se prélasser au soleil en compagnie de leurs compagnons favoris. Puis, ils longèrent le sillon pour remonter jusqu’à Atlantide, le plus grand centre commercial de la ville. Leur slogan : « Tout ce dont vous avez toujours rêvez se trouver ici » et, bien sûr, Sarah ne put résister à l’envie d’aller y jeter un coup d’œil. Ce que Lucas accepta sans difficulté car il savait qu’il y avait de nombreux accessoires pour les Pokémons. Des potions aux herbes médicinales, en passant par toutes les pokéballs qui avaient pu être créé par l’homme. Il savait qu’il pourrait y trouver son bonheur. A l’intérieur, les deux jeunes adolescents trouvèrent leur bonheur. Que ce soit la petite robe bleue et blanche pour Princesse repéré par Sarah, ou les hyper balls aperçu par Lucas, il y en avait pour tous les goûts. Cependant, c’était un bonheur qui s’avérait, cependant, au-dessus de leur moyen. En effet, lorsqu’ils sont partis de Bourg-Fleurie, ils avaient emporté toutes leurs économies avec eux. Et s’ils ont gagnés pas mal d’argent à Eternia, ils en ont également dépensé beaucoup entre l’hôtel, les repas, les concours et surtout les combats. Aussi, après l’achat du billet de train, ils ne disposaient plus de beaucoup d’espèce sur eux.

-      Et si on allait combattre quelques dresseurs histoire de se faire un peu thune ? proposa Lucas.

-      Ok, approuva Sarah.

La ville était bordée par les grands bois de Kohenn qui s’étendent sur presque tout le centre de la région. Dans ces bois, il existe de nombreux chemins qui mènent autant à des petits villages, tel que Dryades ou Luminia, ou des grandes villes tel que Océania ou le chemin qui mène vers le désert dans lequel se situe Eremos. Dans ces bois, on peut trouver tous types de Pokémons : Des petits et faibles aux alentours des grands cités aux Pokémons puissants et dangereux enfoui aux confins de la forêt. C’était typiquement le genre d’endroit où les dresseurs de tout niveau adoraient se rendre pour tenter de capturer des Pokémons ou affronter d’autres adversaires. Et la chance sourit très vite à Lucas et Sarah qui ne tardèrent pas à rencontrer des dresseurs de tout niveau. Tantôt faible, tantôt puissant, Lucas enchainait cependant les victoires même contre des adversaires plus âgés. Et ce, sous les encouragements de sa petite amie. Soudain, Lucas tomba sur un couple qui leur proposa un combat en duo. Sarah lança un regard désabusé à Lucas car elle était loin d’être une experte en combat. Et elle avait peur de le gêner. Mais, Lucas lui était persuadé que Sarah avait l’étoffe d’un bon dresseur et les combats qu’ils ont menés ensemble par le passé le confortait dans cette idée.

-      On accepte. Approuva Lucas.

Contrainte et forcée, Sarah se promit de tout faire pour ne pas décevoir son petit ami. Il en allait de la confiance qu’il lui portait. Aussi, elle envoya son Pikachu pendant que Lucas avait choisi d’envoyer son Millobellus. En face, le couple avait envoyé Boskara et un fouinar.

-      Mizu, attaque danse pluie ! Lui ordonna Lucas.

Sa stratégie était simple, il fallait d’abord permettre à Pikachu de gagner en puissance pour que ses attaques éclaires soient dévastatrices. Puis, il pourrait retirer son Milobellus car face à un boskara, une tortue de type plante, il n’avait aucune chance. Et cela ne sembla pas échapper à Sarah, qui à force d’observer son ami, connaissait un peu ses stratégies. Elle ne perdit pas une seconde, et demanda à son Pikachu d’utiliser son attaque éclaire sur le fouinar qui avait une apparence plus faible. Princesse s’avança alors, et des étincelles jaunes jaillissait de ses petites joues rouges pour s’envoler dans le ciel et s’abattre avec violence sur la fouine à la queue touffue. Elle ne parvient pas à l’esquiver, cependant, l’attaque ne fut pas fatale. Et leur réplique ne se fit pas attendre puisque le jeune homme demanda à son Boskara d’utiliser l’attaque tranche-herbe. C’est alors que l’herbe autour du Pokémon se souleva dans les airs avant de s’abattre avec une vitesse fulgurante contre le Milobellus de Lucas. Le serpent des mers étant brutalement touché, elle poussa un terrible hurlement tout en suppliant son dresseur du regard pour qu’il la rentre dans sa pokéball. Ce qu’il fit avant que le fouinar n’ait le temps d’attaquer. Comme la puissance des attaques feu étaient réduite sous la pluie, Lucas décida d’envoyer sa Kirlia pour prendre le relais. La petite danseuse atterrit sur le terrain et n’eut même pas le temps de réagir qu’elle se prit de plein fouet l’attaque combo-griffe lancé par le furet ennemi. Après un bref échange de regard entre Sarah et Lucas, ils décidèrent de frapper en même temps les deux Pokémons en face d’eux. Lady, la Kirlia, utilisa l’attaque feuille magique sur le founiar, tandis que Pikachu utilisa vive-attaque sur le Boskara.

-      Vous ne nous aurez pas comme ça ! S’énerva le dresseur en face en constatant les dégâts infligés.

A bout de souffle, les deux Pokémons adversaires tenaient cependant bon afin de ne pas décevoir leurs dresseurs. La tortue à la carapace recouverte d’une végétation qui était en train de pousser sembla se concentrer quelques secondes. Puis, au pied de lady le gazon se mit à trembler avant de se soulever et de blesser gravement la petite danseuse. Cette attaque… Lucas la connaissait et il ne pouvait s’agir de nulle autre qu’une attaque Aire d’herbe. C’était une attaque redoutable qui ne s’apprenait pas naturellement pour un boskara. Sans doute que le jeune homme avait été acheté un manuel au centre commercial pour apprendre à son Pokémon à s’en servir. Et il devait en être de même pour la jeune femme qui utilisa une attaque Toxik avec son fouinar. Une attaque qui n’était pas non plus innée pour la fouine.

-      Si vous voulez la jouer comme ça, s’énerva Lucas.

Il ordonna à Lady d’utiliser l’attaque plénitude avant d’enchainer directement avec un vampibaiser sur le fouinar. Comme prévu, cela acheva le Pokémon adversaire et surtout cela permit à Kirlia de retrouver une grande partie de son énergie et soigna ses blessures. Lucas se tourna vers Sarah et lui conseilla d’utiliser l’attaque boule-elec car son pikachu était forcément plus rapide que l’adversaire. Et vue que la puissance de cette attaque varie suivant la vitesse du lanceur, cela avait de forte chance d’achever, ou presque, l’adversaire. Et comme convenu, le choc fut rude pour le Pokémon plante mais il tient debout. Sans doute pour ne pas décevoir son dresseur qui semblait avoir un lien très fort avec ses Pokémons.

-      Boskara ! S’écria-t-il inquiet pour son compagnon.

Affaibli, le Pokémon lui lança un regard empli d’amour avant de retourner son attention vers Lady et Princesse. Il tenta à nouveau d’utiliser l’attaque Air d’herbe, mais cette fois-ci Lucas était préparée et demanda à sa danseuse d’esquiver l’attaque. Ce qu’elle fit avec aisance, et répliqua avec un puissant choc mental qui fut suffisant pour mettre K.O son ennemi. Une fois le combat terminé, Lucas et Sarah récupéraient leur récompense, et ils en profitaient pour féliciter le couple pour la fusion qu’ils ont avec leurs compagnons. Même durant ce court affrontement, Lucas et Sarah avaient pu ressentir la force du lien qui les unissaient avec leur cher compagnon à quatre pattes.

Ayant désormais assez d’argent pour subvenir à leur besoin et surtout à leurs pulsions d’achat, Lucas et Sarah décidèrent de retourner dans le centre-ville. Cela leur ferait le plus grand bien, d’autant plus que la nuit était sur le point de tomber et qu’ils n’avaient guère envie de dormir à la belle étoile. Toutefois, pour affronter de plus en plus d’adversaire, ils s’étaient enfoncés plus profondément dans les bois et il leur fallait une bonne demi-heure de marche pour retourner jusqu’à Océania.

-      Lucas, tu ne veux pas appeler Tempête pour qu’il nous ramène ? Suggéra Sarah.

L’adolescent approuva l’idée. Mais au moment il saisit sa pokéball, il entendit un hurlement déchirant s’élever de la forêt. Ce cri… Cela ne pouvait qu’être celui d’une jeune fille. Sans perdre une seconde, Lucas et Sarah couraient dans les bois pour en trouver l’origine. Et ils n’eurent aucun mal à remontrer la trace de la personne en détresse qui continuait de pousser des hurlements. Soudain, ils aperçurent une silhouette qui ne leur étaient pas inconnue. Une jeune femme à la peau blanche, et au long cheveux marron coiffé en couette était assise par terre en train de pleurer toutes les larmes de son corps. En face d’elle, se trouvait deux adultes vêtus de noir qui la dévisageait en souriant.

-      Anya, s’écria Lucas. Tout va bien ?

-      Ils… ils… Tenta d’articuler la jeune fille entre deux sanglots. Ils m’ont volé mon bulbizarre !

-      Quoi ? S’étonna Lucas surpris de cette déclaration.

-      Chouette, deux aut’ gosses, s’exclamait l’un des individus.

-      Vous allez nous donner tous vos Pokémons, et tout de suite, à moins que vous avez envie d’être blessés ? Leur demanda l’autre homme à l’apparence louche.

-      Ils ont fait quoi ? S’étonna Sarah qui n’avait jamais entendu parler de vol de Pokémon avant ce jour.

Lucas lui restait silencieux, et il observa la jeune fille qui portait des séquelles corporelles du combat qui l’avait opposé à ses deux hommes. Sans doute l’avait-il attaqué elle directement pour pouvoir lui dérober sa précieux compagnon. Et ça, il ne le supporterait pas. Il posa sa main sur l’épaule de la jeune femme avant de déclarer à l’attention des deux adultes :

-      Vous allez lui rendre gentiment son bulbizarre et disparaitre d’ici sur le champ. Gronda Lucas.

-      Regard l’gosse, y s’prend pour qui c’lui là ? S’amusa l’un des deux hommes. T’veux qu’on t’mette ta pâté ?

-      Dans ce cas, je vais le reprendre de force, répliqua le jeune adolescent qui ignora leur provocation.

-      Tu sais pas à qui tu t’adresses toi, ça s’voit, répliqua le plus âgé des deux. Tu vois ce « R » sur notre torse ? Ça signifie qu’on fait partie de la Team Rocket ! On des mafieux gamins, et si tu veux vivre tu ferais mieux de nous donner tes petits amis à quatre pattes.

-      Team Rocket… Mafieux… Vous pensez réellement que ça va changer quelque chose pour moi ? Répliqua l’adolescent avec l’assurance qui le caractérise. Je vais vous pulvériser et vous n’aurez même pas le temps de dire ouf.

Sans attendre, Lucas mit ses menaces a exécution et il appela directement Tempête sur le terrain. Le Dracaufeu à la peau noire et aux yeux dorés poussa un hurlement qui fit trembler les bois. Mais, ce n’est pas la puissance qui se dégageait du dragon qui intepella les deux membres de la team Rocket, mais plutôt sa couleur de peau.

-      Il a un putain de Dracaufeu Shiney ! On a tiré le gros lot mon pote ! Luigi va nous manger dans la main !

-      Claire ! On va être promu mon pote ! J’avais dit que ça valait le coup de trainer près d’Océania !

Et les deux dresseurs appelèrent un somgogo et Skélénox sur le terrain. Les Pokémons dégageaient une aura puissante et sombre. On avait presque l’impression qu’une aura noire les entouraient, et ils avaient l’air particulièrement féroce. Devant cet état de fait, Lucas ordonna à Sarah :

-      Reste derrière et protège la gamine. Je m’occupe d’eux seul.

Pour faire face au duo, Lucas appela Rose en soutient de tempête. La petite Nymphali apparu sur le terrain et grâce au lien qui l’unie avec son dresseur, elle était capable de sentir la détermination de celui-ci. Et pendant que les deux dresseurs étaient en train de s’extasier sur leur chance de pouvoir capturer à la fois un dracaufeu Shiney et un nymphali, qui étaient, deux Pokémons rares et puissants. Lucas ordonna à Rose :

-      Rose, utilise champ brumeux.

-      Ah ouais ? Tu veux la jouer comme ça ? Somogo purée de pois ! Ordonna-t-il.

-      Tempête, balaye cette attaque avec lame-d ’air.

Sans attendre le dragon battit des ailes pour envoyer de puissantes lames d’air en direction du somogo qui ne s’y attendait visiblement pas. Pendant ce temps, l’autre adversaire ordonna à Skélénox d’utiliser Toxik sur Rose. Mais, celle-ci agile, esquiva habillement l’attaque de son adversaire. Sachant qu’elle n’avait pas l’avantage du type, Lucas la rappela dans son pokéball maintenant qu’elle avait posé son champ brumeux, il n’avait aucun intérêt à la laisser sur le terrain. Il envoya donc son dynavolt à la fourrure anormalement bleue en soutient de son dracaufeu.

-      Putain ! encore un Shiney ! C’est qui ce gosse sérieux ? S’étonna l’homme qui commençait à se demander qui il avait en face de lui.

Rare était les enfants qui avaient d’ores et déjà des Pokémons de ce niveau. Mais qui avait en plus deux Pokémons Shiney ? C’était exceptionnel. Du jamais vue. Mais cela n’entama en rien sa détermination. Au contraire, il savait que grâce à cela, il pourrait augmenter sa position au sein de la Team Rocket. Cela faisait plusieurs années qu’il avait intégré leurs rangs. Et à l’époque où Giovanni[1] dirigeait le réseau, il n’avait jamais brillé d’une quelconque façon. Il était tout juste bon à ramener quelques bulbizarre volé à des enfants sans défense. Aujourd’hui, avec la transmission de l’entreprise au fils du boss, Luigi, il avait l’occasion d’inverser la vapeur. Et de devenir enfin quelqu’un de respecté. C’était son rêve. Et pour cela, il était prêt à tout. Aussi, il activa l’étrange appareil sur son bras qui envoya une pokéball dans sa main.

-      Attention ! Hurla Anya. C’est avec ça qu’il a attrapé mon bulbizarre !

Si normalement il n’est pas possible de capturer un Pokémon qui est déjà lié à une pokéball avec cet appareil, appelé à un Snatcheur[2], il en est autrement. Conçu spécialement par la Team Rocket, cet appareil permet à son utilisateur de dérober les Pokémons adversaire en ignorant le lien qui les unissent à leurs dresseurs.

-      Lame- d’airs sur la pokéball ! Ordonna Lucas.

Et c’est in-extremis que Tempête s’exécuta et envoya valser la pokéball dans les airs.

-      On va d’abord devoir les affaiblir.

-      Vous venez de commettre votre plus grave erreur, s’exclama Lucas. Vous allez le payer.

Dracaufeu et dynavolt se tournèrent vers Lucas et l’observait avec attention. Ils pouvaient sentir la colère bouillir dans le cœur de leur maitre, et ils étaient déterminer à l’aider.

-      Tempête, Thunders… Je sais que je vais vous demander l’impossible… Mais j’ai confiance en vous. Je sais que vous en serez capable…

Comme pour acquiescer à ses paroles, Dracaufeu et Dynavolt firent un signe de la tête. Ils sont prêts à tout pour soutenir Lucas. Et pour lui, rien ne sera jamais impossible.

-      Attaquez ensemble, d’une seule et même attaque sur les quatre adversaires… Tempête, Déflagration et Thunders Fatal foudre !

C’était un pari risqué que prenait le jeune homme. Déjà parce que Thunders n’avait jamais invoqué la foudre, et parce qu’il n’avait jamais vu ou entendu parler d’une fusion d’attaque auparavant. Mais Lucas en était persuadé. Cela ne pouvait que marcher. Il avait foi en ses Pokémons, et plus importants, ses compagnons avaient toute confiance en lui. Et c’est concentré que Dracaufeu et dynavolt préparaient cette attaque hors norme.

-      On ne va pas se laisser faire ! S’écria l’un des hommes. Somogogo utilise bomb-beurk !

-      Skélénox utilise ball’ombre !

Soudain, un pikachu apparu sur le terrain et se plaça sur la direction des attaques. Il se les prient de plein fouet, et tomba inconscient sur le champ.

-      Lucas ! Tu ne peux pas perdre ! S’exclama Sarah les larmes aux yeux.

Elle rappela son pikachu dans sa pokéball. Elle savait que les Pokémons de Lucas avaient besoin de temps pour préparer cette attaque. Et elle avait décidé de lui venir en aide comme elle le pouvait. Elle embrassa sa pokéball en remerciant sincèrement sa petite princesse.

-      Je ne perdrais pas. Confirma Lucas. Maintenant !

Dracaufeu et dynavolt ouvraient les yeux en même temps. Le dragon se recula pour prendre une intense inspiration et cracha un jet de flamme puissant en direction des ennemis. Quant à Thunders, il appela la foudre qui s’abattit sur lui avant qu’il ne la redirige vers la déflagration de son compagnon. Les deux attaquent se mélangèrent sous les yeux ébahis de tous les spectateurs avant de ne former plus qu’une puissante masse de feu et d’électricité qui fut projeté à toute vitesse sur Somogogo, Skélénox et les deux dresseurs de la Team rocket. Lorsqu’elle s’abattit sur eux, cela provoqua une explosion si violente que les cinq dresseurs furent balayés par le souffle. Lorsque Lucas ouvrit les yeux, il découvrit les deux hommes de la Team rocket et leurs Pokémons inconscients. Sur le terrain, seul dracaufeu et Dynavolt, qui semblaient galvanisé par l’attaque qu’ils venaient d’envoyer, étaient encore debout. Le jeune homme se redressa et courut jusqu’à ses amis pour les féliciter en leurs donnant à la fois des gratouilles et des friandises. Il était tellement fier d’eux ! Mais, ce court moment de tendresse ne déconcentra pas Lucas de son objectif. Récupérer le Pokémon volé par les mafieux. Aussi, il se rendit jusqu’à eux, et récupéra les six pokéballs en leurs possessions. Il en appela tous les contenus. Et parmi eux, se trouvait effectivement le petit bulbizarre qui courut jusqu’à sa dresseuse qui l’attrapa dans ses bras. Heureuse de retrouver, les larmes ne cessèrent de couler et roulaient le long de ses joues. Mais cette fois-ci, elle pleurait de joie et ne cessait de remercier ses deux sauveurs. Et plus particulièrement Lucas.

-      Sarah, s’exclama-t-il. Emmène Tempête avec toi pour regagner le centre-ville et trouver les agents de police. Il ne faut pas laisser filer ces deux agents de la Team Rocket.

-      Je fonce !

Sarah s’approcha de Tempête sans crainte, malgré le tempérament de feu du jeune dracaufeu, pour grimper sur lui et s’envoler en direction d’Océania. Lucas avait raison, il devait avertir au plus vite les forces de l’ordre pour mettre ces criminels derrières les verrous. Pendant ce temps-là, Lucas avait ressorti tous les Pokémons à l’exception de smogogo et de Skélénox qui étaient restés dans leurs pokéballs afin de se remettre de leur combat. En leur possession, se trouvait également un Arbok qui semblait particulièrement agressif. A l’image de la boule de gaz et du fantôme, cet immense serpent aux écailles violettes lorgnait Lucas et semblait attendre le moindre faux pas du jeune homme pour lui bondir dessus. Comment dire, c’était la première fois de sa vie que Lucas avait une impression aussi négative envers des Pokémons. Des créatures qui, jusque-là, lui avait toujours inspirés de la bienveillance et de l’amour. Surtout lorsqu’ils étaient domestiqués. Quant aux Pokémons sauvages, ils pouvaient certes se montrer dangereux, mais jamais « méchants ». Surtout qu’à ses côtés se trouvait également un petit wattout et un otaria qui semblaient apeurés. Pour plus de précaution, Lucas décida de rentrer l’Arbok dans sa pokéball en attendant l’arrivée des renforts et s’approcha des deux bébés Pokémons. Car, s’il était certain que le cobra géant faisait partie de l’équipe de ses ennemis, il était tout aussi persuadé que le mouton électrique et que la petite otarie blanche étaient aussi des victimes de ces vils individus.

-      Venez mes petits, leur lança-t-il avec douceur, vous êtes en sécurité maintenant.

Devant la main tendue du dresseur, la petite otaria bondit vers lui pour chercher du réconfort après toutes les terribles épreuves qu’elle venait de traverser. Quant au Wattout, il resta en retrait, trop terrifié pour oser l’approcher. Aussi, pour le rassurer, Lucas décida de sortir Rose et Lady qui sont deux Pokémons qui ont la capacité d’apaiser les individus ou créatures autours d’eux. Et c’est avec compassion que Rose s’approcha du mouton électrique afin d’enrouler ses rubans sensoriels autours de lui. Ne sentant aucune animosité de sa part, le jeune monstre de poche se laissa approcher par Nymphali qui ne tarda pas à se coucher à ses côtés. Quant à Lady, elle vient se coller à Lucas et à la petite otarie pour l’aider à l’apaiser. Devant ce spectacle attendrissant, Anya qui avait retrouvé ses esprits entre temps, s’approcha du jeune dresseur :

-      Tu penses qu’ils ont été kidnappés aussi ?

-      Je pense oui, leurs maitres doivent les chercher partout. S’exclama Lucas. Je ne comprends pas, pourquoi capturer des Pokémons qui appartienne déjà à des dresseurs ? Pourquoi ne pas capturer des Pokémons sauvages ?

-      Je ne sais pas, avoua la jeune fille qui contenait toujours difficilement ses émotions.

Et avant qu’ils n’aient eu le temps de se plonger plus longtemps sur la question, des agents de police envahirent la zone, accompagnés par leur fidèle Arcanin. Bientôt, les menottes furent passés aux poignets des criminels, et les officiers de police sécurisaient la zone. L’une d’elle, une femme grande et élégante aux yeux aussi bleu que les cheveux, s’approchait de Lucas :

-      Bonjour les jeunes, je m’appelle Jenny[3], se présenta-t-elle. Vous allez bien ?

-      Je… je veux voir ma maman… Se plaignit la jeune Anya.

-      Je vais bien.

-      Où se trouve l’homme qui vous a aidé à les battre ? La jeune fille qui nous a alerté nous a déclaré qu’un certain Lucas les avaient battus.

-      C’est moi. Répondit simplement Lucas.

-      Toi ? S’étonna la jeune policière. Mais tu es encore si jeune.

-      Jeune mais prometteur, s’exclama l’adolescent avec son arrogance habituelle.

-      Impressionnant… S’exclama la policière surprise.

-      Mais pas surprenant, s’éleva une voix dans son dos.

Derrière elle se trouvait une femme à l’allure élancée qui marchait vers eux. Ses longs cheveux flamboyants retombaient sur sa peau brunie par le soleil. Vêtue d’une robe bleue moulante qui dessinait à la perfection ses formes généreuses. Pleine d’assurance, elle se pencha vers le jeune garçon :

-      Tu bien le fils Desjardins, non ? Cross m’a beaucoup parlé de toi, et crois-moi, c’est une chose assez rare pour que je m’en souvienne.

Cross Marianne ? Le champion de l’atoll l’avait mentionné auprès de celle que Lucas identifia comme Ariel, la championne d’arène d’Océania. Une déduction qui fut bien vite approuvée par l’agent Jenny :

-      Ariel, ce gamin prétend avoir battu les deux membres de la team Rocket ici présent.

-      Cela ne me semble pas impossible si Cross a estimé intéressant de le combattre.

-      De m’abattre plutôt, plaisanta Lucas.

Cela fit sourire la championne d’arène. Puis, elle proposa à l’agent Jenny de raccompagner les jeunes jusqu’au centre-ville pendant qu’il s’occupait de gérer les criminels. Ce que les deux jeunes, épuisés après cette journée, acceptèrent sans se faire prier. Et c’est en compagnie de la championne d’Océania que Lucas et Anya reprenaient le chemin de la grande ville. Quant aux policiers, après avoir capturer les deux individus et les avoir interrogés durant de longues heures au commissariat pour tenter de retrouver les maitres des Pokémons disparus, ils furent contraints de les renvoyer dans leur cellule devant leurs silences obstinés. Malheureusement pour les forces de l’ordre, ils n’auront jamais plus l’occasion d’interroger ces deux hommes de mains, car ils sont mystérieusement décédés dans la nuit. Et d’après les autopsies, ils seraient morts empoisonnés, pourtant aucune visite, ni aucune effraction n’avait été relevée ce soir-là.

A suivre


____________________________________


Bonjour Bonsoir,


J’espère que ce chapitre, un peu plus sombre qu’à l’accoutumée, vous aura plu ! Si tel est le cas, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires ! J’y réponds toujours avec plaisir !


Pokedex :

-      Arbok (N°024) : Ce Pokémon est doté d’une force extraordinaire peut étrangler ses proies avec son corps. Il peut même écraser des tonneaux métalliques. Une fois sous l’étreinte d’un Arbok, il est impossible de lui échapper.

-      Arcanin (n°059) : Arcanin est célèbre pour son extraordinaire vitesse. On le dit capable de parcourir plus de 10 000 km en 24h. Le feu qui fait frage à l’intérieur du corps de ce Pokémon est la source de son pouvoir.

-      Otaria (N°086) : Otaria chasse ses proies dans l’eau glacée, sous la couche de glace. Lorsqu’il cherche à respirer, il perce un trou en frappant la glace avec la partie saillante de sa tête.

-      Smogogo (N°110) : Smogogo adore les gaz qui se dégagent des aliments pourris dans les poubelles. Ce Pokémon cherche généralement les maisons sales et mal tenues pour y habiter. La nuit, quand tout le monde est endormi, il fouille les détritus.

-      Fouinar (N°162) : Fouinar est très mince. Lorsqu’il est attaqué, il peut s’enfuir en se faufilant habilement dans les recoins étroits. Malgré ses pattes courtes, ce Pokémon est très agile et rapide.

-      Wattouat (N°179) : L’épaisse fourrure cotonneuse de Wattouat se charge d’électricité statique lorsqu’on la frotte. Plus elle est chargée, plus l’ampoule au bout de sa queue est lumineuse.

-      Skélénox (N°355) : Skélénox peut traverser n’importe quel mur, même le plus épais. Une fois que ce Pokémon a choisi une cible, il la pourchasse sans relâche jusqu’à l’aube.

-      Boskara (N°388) : Il sait d’instinct où trouver une source d’eau pure. Il y transporte d’autres Pokémons sur son dos.


Voilà, sur ce, bonne soirée et bonne lecture !

______________________________________________


[1] Il s’agit d’un clin d’œil au personnage du premier jeu. Ce n’est, cependant, pas le même et il n’a pas la même histoire.

[2] Pour les connaisseurs, cela fait référence à l’appareil utilisé dans « Pokémon colloseum » pour voler des Pokémons. Certaines mécaniques du jeu seront reprises dans ma fiction, pour ceux qui ne les connaissent pas, je vous les expliquerait au fur et à mesure de l’histoire !

[3] L’agent Jenny fait évidemment référence ici aux agents Jenny du dessin animé. Toutefois, il s’agit évidemment d’une référence et tous les policiers qui interviennent sont des individus différents !

Laisser un commentaire ?