L'ignorance de Haruhi Suzumiya

Chapitre 1 : L'ignorance de Haruhi Suzumiya

Chapitre final

Catégorie: G

Dernière mise à jour 02/05/2010 17:28

5
Style/Orthographe
4
Scenario
5
Note globale

140 point(s)

Un joli résumé manque à l'appel. L'auteur prend juste la peine de nous dire que cela a été écrit dans le cadre d'un concours organisé par un autre site. Il aurait pu au moins dire quel a été son classement, histoire de meubler un peu. Donc, sans résumé, avec le seul titre comme indice, lançons-nous dans cet OS.

Style/Orthographe :

Déjà, notons l'absence flagrante des accents. L'auteur a sans aucun doute rédigé son histoire sur un clavier qui n'en possède pas. Il aurait pu mettre une petite note d'auteur pour signaler ce petit désagrément. C'est sûr que la lecture est tout de suite moins facile ni agréable. Certains caractères spéciaux ont eu un souci de formatage, une petite vérification aurait pu régler ce problème.

L'orthographe lexicale n'est pas mauvaise. Grammaticalement, il y a quelques problèmes d'accords à certains endroits ainsi que des terminaisons erronées. Le plus gros souci réside dans la concordance des temps. Il y a du présent, du passé composé, de l'imparfait et du passé simple dans tous les sens. Il y a un sacré travail à faire là-dessus. Sans parler des problèmes de conjugaison. Lire le texte à haute voix peut servir à mettre en évidence ce problème. L'aide d'un bêta lecteur également.

Au niveau du style, c'est assez plaisant. L'auteur essaie de rester dans le ton de la série en gardant Kyon comme narrateur avec sa vision blasée des choses et son humour un peu noir.

Par contre, il va falloir que l'auteur explique pourquoi son OS est divisé en quatre chapitres. Autant faire vraiment quatre chapitres ou rien du tout, d'autant que les chapitres n'ont pas de titre. C'est un mystère. Vue la durée de l'action, ça n'est pas forcément utile de faire des chapitres.

Scénario/Personnages :

Grosso modo les personnages sont IC dans leurs grandes lignes. Il faut dire que les personnages de la Mélancolie de Haruhi Suzumiya sont assez faciles à caractériser. On retrouve bien notre brigade SOS comme elle est le plus souvent représentée dans les fanfics.

 Etant le narrateur et le héros malgré lui de cette histoire, Kyon est le plus détaillé. Ce sont ses pensées que nous suivons. Même si elles correspondent assez bien au personnage, quelques expressions sont étranges ainsi que ses références culturelles : Mikaël Jackson par exemple.
Yuki, Mikuru et Koizumi sont vite brossés et seul leur trait de caractère dominant ressort. Ils sont peu exploités dans cette fiction pour qu'on s'y arrête. Par contre leur petit échange de fin est bien amené, ça leur ressemble bien.
Haruhi, au final, n'est que peu présente dans cette histoire puisque c'est Kyon qui est mis en avant. Pas de manifestation de ses pouvoirs. Elle donne juste quelques conseils à Kyonko.

Parlons-en, de Kyonko. L'idée est piquée du genderswap opéré par des fans de Haruhi qui se sont posé cette étrange question: "Et si on inversait le sexe des héros ?". Kyon est devenu Kyonko. Dans cette fiction, le Doppelgänger prend l'apparence de Kyonko, le Kyon version féminine. Si elle est physiquement le pendant féminin de Kyon, elle ne semble pas avoir son caractère. Elle sait jouer la comédie, cacher ce qu'elle pense. Mais elle ne sert pas à grand chose au final.

Au niveau du scénario, c'est un peu tiré par les cheveux. On ne saisit pas trop le but ou alors si facilement. Apparemment, l'auteur amène Kyon par le biais d'un Doppelgänger à dire ce qu'il a sur la conscience. Le procédé est un peu facile. Ca manque de profondeur. Les événements s'enchainent, les personnages agissent mais ça manque d'un petit quelque chose qui rend le récit vivant. Le principe du Doppelgänger est bien trouvé et colle bien avec l'univers de l'œuvre originale. L'idée de base est bonne mais l'exploitation manque d'originalité, en fait. Et puis, ça manque un peu de Haruhi. Elle sert de lanceur à la seconde partie de l'histoire mais son rôle est peu mis en avant.

En résumé :

Une petite histoire pas désagréable à lire si l'on omet les accents manquants et les problèmes de conjugaison. Scénario simple, aux ficelles un peu malhabiles mais qui respecte l'univers déjanté de la Mélancolie de Haruhi Suzumiya. Mais il manque quand même un petit quelque chose pour que cet écrit sorte de l'ordinaire.



Réagir à cette review sur le forum