Une Moldue à Poudlard

Chapitre 1 : Une Moldue à Poudlard

Chapitre final

1063 mots, Catégorie: G

Dernière mise à jour 24/08/2020 14:02

6
Style/Orthographe
5
Scenario
5
Note globale

260 point(s)

Coucou Beila ! 

Comme promis, voici la review que tu as demandé sur ton texte Une Moldue à Poudlard. Avant tout, je tiens à te prévenir de ne pas prendre trop à cœur cette review. Je vois très bien que tu es débutante dans le monde de l’écriture, et donc tu as des tropes communes caractéristiques des auteurs qui arrivent à peine. Je te rappelle que cette review est avant là pour t’encourager à t’améliorer, plutôt que de pointer tout ce qui ne va pas sans forme de procès :) 

N’hésite pas à revenir vers moi sous ce post ou par MP si tu as des questions et des interrogations, ou simplement besoin de conseils sur certains points, je serais bien sûr là pour y répondre !


I. La forme


  • Orthographe, grammaire et conjugaison


Je n’ai relevé que deux petites coquilles sur ton texte :

- « Je suis sûrement entrain de rêver » -> en train

- celui de pouvoir être transporté dans l’univers fictif de son choix -> transportée

Dans l’ensemble, le trio infernal orthographe-grammaire-conjugaison est très bien maîtrisé, ce qui te donne une très bonne base pour la suite. Je n’ai pas vu d’autres grosses erreurs d’orthographe ou d’accords ratés. J’ai eu un peu peur en voyant tous les temps que tu utilisais au début de ton texte, mais au final, ça reste justifié et la concordance des temps est bien respectée. Continue sur cette voie-là, c’est très bien !

Sinon, petit conseil pour le pitch : n’utilise pas le futur de l’indicatif. Ça crée une distanciation avec ton lecteur, alors qu’au contraire, le but du pitch est de l’attirer. Généralement, les pitchs s’écrivent entièrement au présent et ça fait parfaitement l’affaire :)


  • Syntaxe et construction des phrases


C’est ce point en particulier qui pose un peu plus problème. 

Tu as beaucoup de problèmes de rythme dans ton texte, et cela à cause d’un défaut majeur : certaines de tes phrases sont beaucoup trop longues. Pour prendre un exemple, on peut se pencher sur ta première phrase qui fait près de trois lignes et aurait largement pu être coupée en plusieurs morceaux. Dans ton texte, il y a aussi des problèmes d’overdose de virgules par endroits. C’est un problème assez courant, mais en relisant quelques fiches sur où sont obligatoires les virgules et où elles ne le sont pas devrait régler le problème.

Toujours dans les problèmes de rythmes, plusieurs répétitions viennent alourdir tes phrases et donc ton texte. Par exemple, toujours dans la première phrase, on trouve deux fois le verbe lire. N’hésite pas à passer ton texte sous des détecteurs de synonymes (il y en avait un gratuit sur le site Writecontrol, je ne sais pas s’il l’est toujours). 

Pour tous ces problèmes, il y a une méthode efficace : tu peux lire ton texte à voix haute, ou encore mieux, le faire lire par quelqu’un d’autre, un membre de ta famille ou un ami par exemple. On dit souvent qu’il est plus facile de repérer les fautes quand c’est le texte de quelqu’un d’autre, le faire lire à voix haute par quelqu’un d’autre produit très souvent ce type d’effet.

Enfin, dernier petit problème très minime, il n’y a pas de majuscule après les deux points, jamais, sauf quand il s’agit d’un nom propre ou du début d’un dialogue :)

Ce sont les principaux points que j’ai relevé. Dans l’ensemble, tes phrases restent quand même sensées, donc ce n’est pas entièrement négatif, mais en les lisant à voix haute, tu te rendras vite compte qu’il est difficile de respirer quand elles font trois lignes ahah.


  • Stylistique, richesse du vocabulaire & symboliques


Ici aussi, il y a pas mal de problèmes, mais ça fait partie également des choses que l’on apprend par l’expérience, donc pas d’inquiétude à avoir. Un texte, c’est comme un mille-feuille. Tu as la couche tout en haut qui est la manière avec laquelle un lecteur “lambda” lit ton texte, mais il doit aussi contenir plusieurs autres couches afin d’offrir de la consistance à ceux qui, comme c’est mon cas, veulent découvrir un peu les mécanismes de création d’un auteur et donc tous les petits easter-eggs qu’il a caché dans son texte.

Ici, ton texte en reste à la couche “glaçage” du mille-feuille. On ne peut le lire que d’une seule façon, il n’y a pas d’ambiguïté, pas de souterrains dans lesquels on peut siffler la crème. Cela s’explique par plusieurs éléments, à commencer par un gros manque de descriptions. Les descriptions, ce sont les couches dures du mille-feuille qui permettent de le faire tenir droit. Quand elles sont absentes, tu as juste la crème et ça finit par s’effondrer. C’est un peu naïf comme façon de penser, mais tu dois te dire que les scènes que tu vois dans ta tête, un autre lecteur ne les verra sans doute pas de la même façon. Ainsi, quand ça manque de descriptions, eh bien dans sa tête, ton lecteur ne voit qu’un grand espace blanc dans lesquels les personnages évoluent. C’est le cas ici. Même si tu nommes des lieux connus du fandom, ne pas les décrire enlève beaucoup de charme à ton texte. 

Cette absence de descriptions cause également un autre problème qui est le rythme de ton texte. Il y a des gens qui mangent des mille-feuilles couche par couche. Les parties feuilles sont plus dures à croquer que les parties crèmes et ralentissent donc ton récit. C’est exactement le rôle de la description dans un récit. Ici, comme ton texte est principalement contemplatif, le rôle de la description est d’apporter l’effet “Waouh” de ton histoire, de faire rêver le lecteur comme ton personnage rêve la scène, et pour cela, il faut que le rythme du texte ralentisse. Le problème dans ton histoire, en particulier, c’est qu’il n’y a aucune pose, aucune respiration, tout défile comme si tu courais un marathon dans les couloirs de Poudlard. Prend le temps de poser les décors, de décrire l’atmosphère, les spécificités des pièces. Dans le cas de Poudlard, en plus, il y a de quoi dire. Pourquoi ton personnage aime autant Poudlard ? Qu’est-ce qui lui donne cet aspect magique ? C’est sur ça que tu dois te focaliser beaucoup plus.

Enfin, tu l’as peut-être déjà entendu, mais dans le milieu de l’écriture, il y a une phrase très connue qu’on appelle le “Show, don’t tell”. Ainsi, par exemple, au lieu de dire “Marie regarde le ciel”, tu dis plutôt “Marie appréciait les multiples formes des nuages qui lui faisaient penser à des animaux”. Dans tes descriptions, cela signifie que tu ne dois pas te focaliser sur juste les choses que ton personnage voit, mais au contraire sur les sensations, sur ce que lui inspire cet objet, et en particulier lorsque tu es dans le cadre de la description. Ça aussi, c’est quelque chose qui s’apprend peu à peu avec le temps et l’expérience, donc pas de grosse inquiétude :) N’hésite pas dans les livres que tu lis à repérer ces passages “Show don’t tell” et à t’en inspirer pour tes propres descriptions, c’est comme ça qu’on apprend ^^

Pour ce qui est du reste, ton vocabulaire est encore un peu limité, n’hésite pas à utiliser un langage un peu plus soutenu quand tu écris. Un truc que j’ai appris à faire, c’est me promener avec un cahier de brouillon et y noter les mots que je découvre au quotidien et que je trouve chouette, ça aide beaucoup à enrichir son vocabulaire au fur et à mesure !


II. Le fond


  • Respect de l’oeuvre originale


On sent ici que tu apprécies Harry Potter. On retrouve beaucoup de références au texte original et pas mal de petit clin d’oeil qui gagneraient à être mieux mis en scène, comme la scène où McGonagall se métamorphose devant elle. En soit, rien de problématique dans ta connaissance de l’univers et le respect des lieux originaux. En revanche, tes personnages manquent encore de voix pour les rendre reconnaissable. Dans le cas de McGonagall, on s’attend par exemple à trouver un personnage qui parle d’une voix hautaine et un peu grinçante, ce qu’on ne retrouve pas dans ton texte.

Ensuite, pour ce qui est de l’inclusion de ton OC à l’histoire, c’est souvent un point par lequel on reconnaît que c’est un texte débutant. En soi, ce n’est pas problématique, et on voit que tu as tenté de justifier l’intrusion de rêve par des éléments de l’histoire originale comme le journal de Voldemort. C’est déjà un point encourageant, puisque c’est exactement ce qu’il faut faire pour donner plus de légitimité à un personnage extérieur qui s’invite dans l’histoire. Dans ton cas, cet effet est un peu forcé. Tu dois encore trouver un équilibre pour que ça n’apparaisse pas comme “intrus”. Rassure-toi néanmoins, tu as réussi à passer la terrible épreuve de la Mary-Sue qui sait tout et qui rentre dans le tas en faisant de ton passage quelque chose d’éphémère, ce que j’ai trouvé en soit plutôt bien joué pour le coup.


  • Cohérence & vraisemblance de l’histoire


En soit, ton intrigue tient la route : ton personnage est transporté dans le monde d’Harry Potter le temps d’un rêve. C’est plutôt un bon point puiqu’on a bien un début et une fin, et donc une structure visible. C’est le développement entre les deux qui pose un peu problème. Je ne reviendrais pas sur le problème de rythme dont j’ai déjà longuement parlé plus haut, mais plutôt sur l’intrigue en elle-même. 

Le passage du monde réel à Poudlard est un peu brutal et cela à cause d’un mot “Soudain”. Le “soudain”, si tu peux le bannir, bannis-le. Le mot provoque naturellement un “choc” dans l’esprit de ton lecteur qui envoie le signal “attention, quelque chose va se passer”. C’est bien quand t’es dans des scènes d’actions rapides, mais ici, où l’on est plus dans le domaine du contemplatif, ce n’est pas pertinent. Une transition plus douce serait la bienvenue. Tu peux par exemple t’inspirer de comment sont présentées les phases de rêves dans les films un peu cliché, avec ce brouillard rose ou violet qui se pose sur la scène. Les couleurs sont importantes, le violet en particulier a des connotations oniriques. C’est une piste parmi d’autre.

Attention ensuite au quatrième mur. Tu frôles plusieurs fois la discussion avec le lecteur et c’est quelque chose qu’il faut éviter hors du cadre humoristique, parce que ça peut briser totalement l’immersion dans ton histoire. C’est encore plus vrai ici parce que l’objectif de ton histoire est justement l’immersion, on doit suivre ton personnage dans sa visite de Poudlard, il n’y a donc aucune raison de faire intervenir le lecteur ici. Imagine-le plutôt comme s’il était sur ton épaule, il voit ce que tu vois et tu n’as donc pas besoin de lui pointer les choses importantes.

Enfin, attention aux informations que toi tu connais, mais que le lecteur, lui, ne connait pas. Par exemple : “Rares sont ceux qui débloquent ce pouvoir”. Est-on censé comprendre que d’autre le possèdent également ? Comment ? On ne connait pas ton univers, donc c’est à toi en tant qu’autrice de guider le lecteur pour lui donner des pistes de réponses et de compréhension :)


  • Originalité du scénario & messages du texte


Tu l’auras compris, ici, on est sur un scénario déjà vu et revu. On est dans un cas de self-insert, même si le personnage n’a pas forcément le même prénom que toi, ça reste de ton expérience qu’il s’agit et que tu veux faire partager à un lecteur. C’est un passage normal dans la vie de toute auteur, le fantasme de se retrouver dans un monde qu’on aime pour échapper à la réalité. En soit, rien de grave ici. Je peux d’ailleurs prédire que si tu poursuis l’écriture, tu vas retrouver ce texte dans ton placard d’ici cinq ou dix ans, et avec le recul, tu réaliseras pourquoi beaucoup d’auteurs n’en écrivent plus par la suite, ahah. Ne le prends surtout pas mal, tu en es encore au stade où tu découvres l’écriture et t’amuses avec sans te prendre la tête, le stade où ça va devenir plus qu’un loisir va te faire réaliser quelques petites choses. C’est aussi pour ça que je ne juge pas ton texte durement, beaucoup d’auteurs de fanfictions, si ce n’est pas tous, sont passés par là un jour et il ne faut donc pas du tout t’inquiéter. Tu n’es qu’au début d’une grande aventure, donc relève la tête, moussaillon.

Pour ce qui est des messages du texte, j’en ai déjà parlé également, je ne vais de ce fait pas m’apesantir dessus :)


  • Traitement des personnages


Tes personnages ont encore besoin d’être améliorés. Tu as la base en soit, mais ils manquent de profondeur. Ton personnage principal, qui n’est jamais nommé dans le texte (et gagnerait énormément de ce fait à ne pas être nommé dans le résumé !), est très passif. Il observe beaucoup, mais ne dit rien, ne pense rien. C’est comme un fantôme. McGonagall a plus de personnalité que ton personnage principal, et c’est problématique, puisque en temps que personnage principal, il est censé être au centre du texte. Pour régler ça, je te conseille de faire des fiches personnages, pas forcément longues, avec des caractéristiques spécifiques (qualités et défauts, par exemple), qui ne peuvent être appliquées qu’à ton personnage. Il doit être unique pour donner envie au lecteur de le suivre dans l’aventure. Et c’est ça qui manque un peu, ton personnage n’a pas de relief et donc on n’a pas forcément envie de l’accompagner. Pose plus les choses, tu as tout le temps pour le faire !


III. Appréciation générale & bilan


  • Appréciation personnelle de l’histoire


Ce texte m’a fait sourire, parce qu’il m’a rappelé mes débuts sur la fanfiction. Avec le recul, presque quinze ans plus tard, je reconnais au premier coup d’oeil les défauts de ton texte parce que j’ai eu les mêmes il y a longtemps. Mais je te rassure, c’est quelque chose qui s’améliore avec une seule méthode qui fonctionne et qui a fait ses preuves : écris, écris encore, et écris toujours. Et ça finira par s’améliorer.

Ton histoire ne m’a pas vraiment emportée, à cause de cet angle trop amateur et du manque de descriptions. Je n’ai pas réussi à m’attacher au personnage principal, non plus, qui est comme un fantôme qui passe si vite devant toi que tu n’as pas le temps de le voir. J’ai souvent été sortie du texte à cause de cela. 

Je ne pense pas cependant que ce soit un échec, c’est une première expérience d’écriture et c’est très courageux d’avoir demandé à te faire reviewer aussi tôt dans ton expérience d’écriture. Avec encore un peu d’expérience, ta plume gagnera en maturité et toi aussi, je ne m’en fait absolument pas :)


  • Bilan & pistes d’amélioration


Pour le bilan, je dirais que ton style d’écriture en est encore à ses débuts. Tu as déjà de solides bases en orthographe, grammaire et conjugaison, mais tu manques encore de rigueur dans la construction de ton texte, que ce soit sur la syntaxe ou sur le rythmes de celui-ci. Ton principal problème est ici le manque d’approfondissement : descriptions, personnages, sous-textes… Ce sont les principaux points que tu vas devoir travailler dans tes futurs écrits pour améliorer ta plume. L’intrigue manque aussi un peu de saveur et aurait gagnée à être plus contemplative et axée sur la magie du lieu, plutôt que sur quelques points d’intérêts à peine effleurés. Tu as sans doute cherché à en dire trop et trop vite, ce qui explique aussi une fin un peu à la va-vite qui aurait pu vraiment être développée. Le passage où elle s’ennuie par exemple ne devrait pas exister. Si ton personnage s’ennuie, ça se répercute sur ton lecteur, et ça veut dire qu’elle a mal regardé la pièce qui l’entoure. Et puis elle s’ennuie alors qu’elle est à Poudlard ? Attention à la construction un peu aléatoire des personnages.

En soit, rien d’inquiétant puisqu’il ne s’agit que d’un texte de débutant en plein apprentissage. Tu auras bien d’autres expériences dans lesquelles t’épanouir et je ne m’en fais donc absolument pas. On est tous passés par là, et c’est en continuant d’apprendre que tu t’amélioreras, tout simplement :)