Le livre des âmes brisées par

360 point(s) avec 1 review(s) sur 1 chapitre(s), moyenne=7.2/10
Préquelle / Drame

7 Chapitre 7

Catégorie: M
8 commentaire(s)
8
Style/Orthographe
7
Scenario
7
Note globale

360 point(s)

Une fanfic au résumé intéressant, montrant un point de vue sur la "naissance" de Voldemort.

 

Style/Orthographe

L'orthographe est bonne. Peu d'erreurs. Quelques coquilles comme Poudelard ou Bellatrixe sont dommageables.Et "Monsieur le conte" choque pas mal.

Le style est agréable à lire, sans frioritures. Le texte montre un bon équilibre entre dialogues et descriptions.  La lecture est fluide, plaisante. Rien à redire.

Scénario/Personnages.

L'auteur donne sa version du passé de Tom Jedusor quand il change de nom. C'est un point important et intéressant de l'histoire qui mérite d'être imaginé. On retrouve donc Tom Jedusor en Russie à la recherche des descendants de Salazar Serpentard. Pourquoi pas ? C'est plausible. Serpentard étant mort depuis des siècles, sa lignée est problament disséminée. Ca tient la route. Jedusor fait donc connaissance d'une cousine germaine, Altena qui va l'aider dans sa recherche du secret de fabrication des horcruxes. On suit une intéressante recherche dans des manuscrits, une rencontre avec le portrait de Salazar qui n'a pas osé créer de véritables Horcruxes, ce qui montre à quel point le procédé est horrible. L'histoire des Serpentard est très intéressante. On l'apprend par anecdoctes. L'auteur a assez bien travaillé le background de son histoire et c'est vraiment un plus qui donne de l'épaisseur au récit.

Les quatre premiers chapitres se concentrent sur cette recherche en Russie et la suite se passe en Angleterre. On y retrouve les futurs Mangemorts et on sent déjà l'influence du futur Voldemort sur ces gens-là.  Si la relation entre le groupe des futurs Mangemorts et le futur Voldemort, entre crainte et respect, est bien décrite, je m'étonne du fait qu'ils l'appellent Tom. Rowling explique bien combien Voldmeort déteste qu'on l'appelle Tom. 
La romance entre Altena et Jedusor n'est pas mièvre et montre une sorte de fascination mutuelle. Cependant, on échapera pas aux cliché en faisant donner le nom de Voldemort à la mère d'Altena, ce qui fera adopter ce nom par Jedusor. Il est difficile d'imaginer Jedusor s'éprendre de quelqu'un et l'auteur a su mettre en avant la notion de conquête d'une belle femme plutôt qu'une raison purement sentimentale. Altena semble aussi éprouver une sorte de fascination. On évite assez la guimauverie, déplacée dans un tel récit. Même si je pense que Jedusor ne pourrait même pas considérer Altena comme il la considère à la fin. Rowling le décrit vraiment comme un personnage pour qui l'attachement, quel qu'il soit, est une notion superflue. Mais là, c'est la puriste qui parle. L'auteur a construit un bon scénario qui fait dire: "Après tout, pourquoi pas?".
Cependant, je noterais qu'il est assez étrange que la création d'un Horcruxe nécessite le meurtre d'une personne aimée. Rowling n'y fait pas allusion dans ses livres. Le meutre suffirait apparemment. Car après lecture de la manière dont Jedusor a créé son premier Horcruxe dans cette fic, on se demande bien comment il aurait réussi à créer les autres... La force du souvenir de cette première fois serait-il suffisant ? 

Au niveau des personnages, il y en a un certain nombre et ils sont suffisamment développés pour qu'on s'y attarde. 

Commençons par le personnage principal: Tom Jedusor.
Il n'est pas encore Voldemort mais ce Tom séduisant et attirant que l'on peut voir dans les souvenirs de Dumbledore dans le tome 6. Il fascine. Il est sûr de lui. Il sait ce qu'il veut accomplir. Même si son "attachement" pour Altena peut surprendre, on peut penser qu'il veut juste l'exhiber comme une sorte de trophée, un signe de pouvoir, une belle femme conquise. On peut dire qu'il est assez IC. 
Bellatrix et les autres Mangemorts sont fidèles à eux-mêmes. Bellatrix, évidemment, est jalouse d'Altena. Les quelques phrases qui caractérisent les Carrow, Rabastan, Dolohov suffisent à en dresser le portrait et à les intégrer au récit. Pas la peine d'en rajouter, ils ne sont pas le centre du récit. Jedusor les attire, les fascine et ils le craignent.
 

Passons aux OC. Vlad est l'archétype du grand frère inquiet pour sa soeur, qui ne peut désespérément que la laisser partir sans ne pouvoir s'y opposer. Il remplit bien son rôle.
Altena est assez bien réussie, pas trop Mary-Sue même si elle en montre quelques côtés dans des scènes légèrement clichés comme celle où elle retrouve Nagini et se lie avec le serpent. Elle est fascinée par Voldemort mais pas de cette fascination folle dont fait preuve Bellatrix. Altena est belle, de sang-pur et c'est son ascendance qui joue beaucoup, à mon sens, dans le fait que Voldemort soit attiré par elle. La prophétie est cependant une facilité dans l'évolution du personnage. On sait dès le début que malgré son déni, la fin d'Altena sera funeste et elle se sacrifiera pour Jedusor. C'est un peu dommage pour le personnage d'être aussi prévisible.

En résumé.

Un récit intéressant, bien construit, qui montre une vision probable de la transformation de Voldemort même si les puristes peuvent y reprocher l'aspect romance et quelques facilités de scénario. Les personnages sont bien définis et remplissent chacun leur rôle. Un bon moment de lecture.



Réagir à cette review sur le forum