Sea, Six and Sun - Ineffable summer 2024

Chapitre 2 : Carte postale - Poscard (prompt n°17)

429 mots, Catégorie: T

Dernière mise à jour 08/07/2024 17:24

Après l'Apocaflop, un repos bien mérité.


Ils passaient tous deux quelques jours de vacances bien méritées à West Wittering Beach, dans les Southdowns, où ils avaient loué pour quelques jours un charmant cottage.

Un soir, Aziraphale apostropha Crowley :

- Mon cher, que dirais-tu d'envoyer une carte postale à nos patrons, pour les faire bisquer un peu ?

- Rhô, tu peux leur miraculer directement un message par transmission de pensée, à quoi bon se faire ch... s'embêter avec de l'écriture et des timbres ? maugréa Crowley avachi dans un désordre de membres sur un fauteuil de jardin.

- C'est différent. Les écrits restent, répondit l'ange en parfait amateur de littérature, fût-elle concentrée au dos d'une image.

Le lendemain, il avait acheté une magnifique vue de la plage ensoleillée, et commençait à tourner et triturer les mots dans son cerveau :

"Salut Gaby ! J'espère que ça gaze pour toi..." Beaucoup trop familier.

"Bonjour à toute l'équipe" Non sincèrement, le sort de ces emplumés ne le concernait que trop peu. Courtois, mais pas hypocrite tout de même !

"Hello Gabriel, j'espère que tu vas bien..." Trop vague.

"Coucou mon vieux pote !" D'un populaire, franchement...

"Bonjour Gabriel." Voilà. Simple, cordial, classique, efficace.

"J'espère que vous allez bien, tous, depuis mon départ en retraite anticipée..." Non mais, peut me chaut !

"J'espère que tout va bien au paradis." Parfait.

"Je passe d'excellentes vacances à la plage, où je profite du soleil, de la mer et du sable chaud." Devait-il évoquer le fait que ce séjour était partagé de façon enchanteresse avec Crowley ? Oh, qu'importe, ils devaient le savoir Là-Haut de toute façon.

"Les baignades et le farniente sont mes principales occupations. Je me sens vraiment bien ici, je me détends (?) et fais des découvertes passionnantes." Il avait en tête d'autres activités moins reposantes mais tout aussi exquises en compagnie du démon, qu'il se garda bien de mentionner.

"J'espère que nous pourrons nous revoir à mon retour." Mais que nenni ! Plus jamais ! Le sens des convenances et des standards lui faisaient dire n'importe quoi parfois.

"A bientôt peut-être." Voilà qui était plus honnête.

Il hésita entre "Des gros poutous", "Bonne continuation" et "Amicalement", choisit la deuxième option et signa sa carte d'un magnifique A.Z. Fell tout envoluté. Puis il inscrivit l'adresse :

Son Excellange Gabriel

Bureau du Suprême

7 route Céleste

Paradis.

Laisser un commentaire ?