Kaeya le loup-garou

Chapitre 3 : Les soucis d'Elzer

422 mots, Catégorie: G

Dernière mise à jour 31/05/2022 12:46

Une nuit d'été, Elzer travailla sur ses documents, mais il n'arrive pas à faire ce qu'il veut dans ses recherches. Soudain, Diluc arriva et dit :

-Bien le bonjour, Elzer.

-Bien le bonjour, Monseigneur. Que Barbatos vous bénisse. Alors, qu'en est-il avec votre frère loup-garou ? lui répondit le secrétaire.

-Allons, ne parlez pas de lui ainsi, lui répondit le noble d'un air las. Vous savez tout comme moi qu'il a sa place parmi nous, les humains.

-Au fait, où est-il parti ? Je ne le vois nulle part.

-Il est parti discuter avec Timmy.

-Ah, le jeune garçon aux pigeons ?

-Oui, c'est bien lui.

-Et pourquoi donc ce roturier parlerait avec un noble comme messire Kaeya ?

-Il faudrait que vous sachiez que mon frère lui a sauvé la vie.

-Ah.


Pendant ce temps, une personnalité familière est en route pour Mondstadt. Il avait les cheveux longs et noirs, avec des bouts orangés, et portait un long manteau à cravate. Ses yeux étaient dorés, et chacune de ses pupilles pâles était entourée d'un anneau de la même couleur qu'elle. Et il répondait au nom de Zhongli.

-Maître, maître ! Vous voici enfin... Pouf... Voici une missive de la part de l'Archon Anémo.

-Bien, donnez-la moi, s'il vous plaît.

-Bien, maître.

Zhongli ouvrit l'enveloppe, et lut la lettre qu'elle contenait :

"Bonjour, Morax, que devient notre cher Archon Géo ? N'oublie pas de venir à Mondstadt, car il y a tous les Mondstadtois qui sont venus célébrer mon anniversaire. Les autres Archons sont venus aussi.

Signé : Barbatos, mais tu peux m'appeler Venti. "

Là, de suite, il prépara ses affaires pour partir en direction de Mondstadt.


Une nuit, alors qu'Elzer finit de reclasser ses documents, quelqu'un frappa à la porte.

-Qui est là ? demanda le jeune secrétaire

-C'est Kaeya, répondit une voix familière.

-Ah, entrez, Sire Loup-Garou.

-Ne m'appelez pas comme ça ! fit Kaeya, en entrant.

-N'empêche que vous êtes une créature de la nuit, et que tel que vous êtes, vous serez redouté par la plupart des humains, Monseigneur. Je dis ça pour vous protéger.

Sur le coup, les oreilles de Kaeya devinrent tombantes. Mais tout à coup, il huma l'air avec sa truffe, d'un air inquiet.

-Oh là, des Pilleurs de Trésors ! Elzer, restez là, je m'occupe du reste.

-Bien compris, Votre Éminence.

Et il partit pour éliminer les ennemis.

-Ah, voici des pions d'échecs. Qui sera la reine, dans l'échiquier ?

Laisser un commentaire ?