Coeur de Métal par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Romance / Famille

3 Chapitre 3 - Observation

Catégorie: T , 5975 mots
0 commentaire(s)

Doucement mais surement, les évènements vont s'enchaîner.

Bonne lecture.

Chapitre 3 - Observation

Connor ouvrit les yeux. Il était dans les jardins d'Amanda.

Son objectif, trouver Amanda.

Il marcha tranquillement autour des bassins surplombés par d'immenses cerisiers en fleurs puis prit un pont blanc menant au centre du jardin vers la roseraie impeccablement entretenue par la femme. La personne qu'il recherchait. Elle utilisait un brumisateur pour soigner ses belles roses rouges délicates en se penchant de temps à autre pour sentir leur odeur si unique et enivrante.

La nature faisait corps avec l'architecture moderne de CyberLife, une harmonie captivante entre la vie et l'inerte. C'était un lieu reposant et Connor appréciait venir ici pour rencontrer Amanda.

«Bonjour Amanda.»

Une fois sur la plateforme centrale, il s'arrêta derrière la femme qui n'avait pas encore montré de signe qu'elle l'avait entendu durant son jardinage. Était-elle éventuellement trop absorbé par son travail ? Peut-être que oui, peut-être que non, mais finalement elle s'exprima après avoir arraché l'une de ses précieuses roses et s'être retournée vers lui. Elle paraissait heureuse de voir l'Androïde RK800 dans ses jardins.

«Connor ... Contente de te voir.» Dit-elle avec un sourire doux. Connor l'imita, un sentiment proche de la reconnaissance en lui.

«Félicitation Connor. Trouver ce déviant n'était pas une mince affaire et tu l'as interrogé avec une grande finesse.» Loua gentiment Amanda en prenant une inspiration de sa rose parfumée, les yeux clos. Elle reprit la parole.

«Tu as été remarquablement efficace Connor.» Elle se retourna pleinement vers lui mais son sourire n'était déjà plus là. L'Androïde gonfla un peu la poitrine aux nombreux éloges d'Amanda et fût heureux de constater que les niveaux relationnels avec la femme augmentaient considérablement.

«Merci, Amanda.» Répondit l'Androïde enquêteur en hochant la tête, une expression parfaite pour un visage parfait.

«Nous avons demandé à la police de nous le confier pour approfondir les recherches. Ça pourrait nous éclairer sur ce qui s'est produit. L'interrogatoire a dû être ... Délicat ... Qu'as-tu pensé du Déviant ?» Demanda ensuite la femme à la peau noire, sa voix un peu moins chaleureuse que tout à l'heure.

Les prochaines secondes, Connor rechercha dans les possibilités de réponses qui se présentaient à son écran pour lui offrir une réponse satisfaisante et concrète. Avec ce qu'il avait découvert la veille, il voulait faire plaisir à Amanda. Mais pour une raison étrange, il hésitait sur la dernière partie de l'interrogatoire, quand le déviant lui avait dévoilé quelque chose d'intriguant. Cependant, il se devait de rester professionnel et authentique pour sa mission, quoi qu'il arrive.

«Il présentait des signes post-traumatique dus à ses mauvais traitements, comme si on avait essayé de remplacer son programme d'origine par de nouvelles instructions.» Expliqua-t-il en regardant fixement Amanda qui lui tournait à nouveau le dos.

«Le ... Lieutenant Anderson a été officiellement assigné à l'enquête ... Que penses-tu de lui ?» Poursuivit Amanda. Connor ne manqua pas le ton froid qu'elle empruntait pour parler de son coéquipier. Certes, il avait beaucoup de choses à dire à son sujet mais il ne voulait pas l'exaspérer d'avantage.

«Je pense qu'il est irritable et plutôt misanthrope. Mais je pense aussi que c'était un bon détective, avant ... C'est un personnage fascinant.» En conclut-il d'un hochement de la tête, satisfait de cette réponse courte.

«Et que penses-tu de la fille ?» Amanda se retourna vers l'Androïde puis plissa les yeux, roulant la tige de la rose entre deux doigts.

Connor se figea un instant tandis qu'il réfléchissait à la meilleure réponse à donner même s'il n'était pas encore sûr lui-même sur quoi répondre à cette question. Cette humaine était ... Aussi fascinante que son oncle et montrait beaucoup de respect envers les Androïdes.

«Elle est ... Engagée dans ce qu'elle fait. Elle montre de l'empathie envers notre genre et sera surement très utile pour la suite de l'enquête.» C'était tout ce qu'il avait à dire à Amanda sur Jenna Anderson. Il ne voyait pas la nécessité d'énoncer d'autres points marquants de cette rencontre pour le moment.

En revanche, cette réponse ne semblait pas convaincre Amanda qui lui donna un regard oblique, ne disant rien d'autre pendant qu'elle l'étudiait minutieusement. Puis elle le dévisagea un instant, les traits de son visage tirés dans un rictus profond. Sous son regard insistant, l'Androïde RK800 confus par cette réaction cligna des yeux et arrêta de sourire en rassemblant rapidement d'autres éléments de réponses dans son ordinateur interne, sauf qu'elle reprit la parole avant qu'il ne puisse dire autre chose.

«Malheureusement, nous sommes obligés de travailler avec eux. D'après toi, quelle est la meilleure approche ?» Amanda toisa l'Androïde immobile, une touche d'indifférence dans sa voix.

Connor baissa un instant le regard au sol, la LED bleue clignotante avec son nouveau choix à prendre. Quelle serait la meilleure approche ? Etre amical, indifférent ou continuer à observer ? Il finit par prendre l'adaptation.

«Je m'adapterai à leurs personnalités respectives. Il est dans l'intérêt de l'enquête en cours que j'évite les conflits et que je tâche de me conformer à leur psychologie.» Répondit-il, heureux d'avoir comblé Amanda quand il vit leur relation augmenter dans le positif.

«De plus en plus d'Androïdes montrent des signes de déviance. On en compte des millions en circulation. S'ils deviennent instables, les conséquences seront désastreuses. Tu es le plus avancé des prototypes que CyberLife ait jamais créé. Si quelqu'un peut tirer ça au clair, c'est bien toi.» Affirma Amanda qui prit quelques pas vers lui, prenant ce sujet très au sérieux.

Connor ne comprenait pas pourquoi il ressentit cela, mais il avait l'impression qu'Amanda mentait, qu'elle ne lui disait pas toute la vérité. Mais pourquoi lui mentirait-elle ? Dans quel but ? C'était absurde et pourtant il continuait de douter sur la viabilité de ses paroles. Elle était son contact de mission, il se devait de respecter le protocole et de ne jamais douter d'elle ni de CyberLife, sinon cela voudrait dire qu'il était lui-aussi défectueux. Et si cette théorie se confirmait, alors il allait devoir agir en conséquence et se désactiver de lui-même. Ne jamais avoir aucunes hésitations.

«Vous pouvez compter sur moi, Amanda.» Certifia-t-il.

Amanda détourna le regard puis passa devant lui pour rejoindre l'un des ponts, mettant fin à la conversation avec ce dernier. Hors, avant qu'elle ne quitte les lieux elle dit une dernière chose au RK800.

«Fais vite Connor, on manque de temps.»

Sa LED clignota jaune, assimilant l'information.

oOoOoOoOoOoOoOoOoOo

Tout comme la journée précédente, Connor arriva très tôt au commissariat de police. Il passa les portes automatiques après avoir donné son identité à la réception puis partit à la recherche du Lieutenant Hank Anderson.

Il ne s'attendait pas à le voir aussi tôt dans la matinée mais il pouvait néanmoins l'attendre à son bureau et se familiariser avec son nouvel environnement. Arrivé devant ledit bureau vide, il inspecta calmement les lieux, scannant les visages qu'il n'avait pas encore vus ainsi que les détenus assis sur les bancs. Sa LED clignota jaune lorsqu'il posa d'abord les yeux sur le bureau bordélique du Lieutenant à sa droite, puis sur celui de sa nièce Jenna Anderson également vide cependant rangé.

Connor s'approcha de celui de Hank pour l'étudier attentivement. Il y avait tout un désordre. Des dossiers étaient cachés sous des piles de détritus recouvrant presque toute la surface de la table grise. Une boîte de donuts entamée, une tasse de café froid à moitié vide, des autocollants de propagandes contre les Androïdes collés un peu partout, des tâches de boissons énergisantes, un chewing-gum sous l'écran de l'ordinateur ... Inutile de faire une analyse complète, il s'agissait bel et bien du bureau du Lieutenant qui était sans équivoque très désordonné.

Intrigué par un objet qui se détachait du reste du bureau, Connor passa ses doigts sur un petit lecteur mp3 posé sur une pile de documents avec un casque d'écoute orange. Par curiosité, il le récupéra puis colla son oreille contre l'oreillette en appuyant sur le bouton play pour en connaître son contenu. Il cligna rapidement des yeux lorsque la musique forte et agressive entra dans son processeur audio, pas du tout habitué à ce genre de son.

Retirant le casque de son oreille, il scanna ensuite l'écran et le titre de la chanson apparut. C'était celui d'un groupe de Rock. Connor reposa soigneusement le dispositif sur le bureau puis regarda celui d'en face en penchant la tête sur le côté tandis qu'il l'étudiait à son tour. C'était celui de la nièce du Lieutenant mais étrangement, elle n'était pas à son poste pour le moment ... Il marcha de l'autre côté et se mit à scanner l'intégralité du bureau de la femme en question.

Il y avait des photos de chiens, une photo d'elle et de son oncle dans un cadre brisé à sa gauche ainsi qu'une plante morte de type cactus au bord de la table ... Il mit aussitôt à jour son dossier, comme quoi elle n'avait pas la main verte. Accroché à l'écran de l'ordinateur se trouvait une autre vieille photo mais il ne s'attarda pas plus longtemps sur cette dernière. Mise à part des tâches de café, le reste de son bureau était beaucoup plus propre que celui du Lieutenant si ce n'était la même manie de coller les chewing-gums sous l'écran.

Connor ramassa l'un des dossiers ouverts pour voir qu'il s'agissait d'un nouveau cas de déviance à Detroit. Il le lu en une demi-seconde à peine puis le reposa exactement là où il l'avait pris. Il fallait qu'il fouine un peu plus pour obtenir des informations et établir une relation amicale, surtout avec Hank Anderson.

Curieusement, il ne rencontrait aucune difficulté à parler avec la nièce du Lieutenant. Celle-ci s'était montrée amicale et sympathique dès la toute première fois qu'ils avaient échangés, ce qui donna à l'Androïde RK800 un léger sourire aux lèvres à ce souvenir. Au moins un humain acceptait de lui parler sans lui profaner de menaces et il lui en était reconnaissant d'une façon ou d'une autre. A priori, tous les humains n'étaient pas tous pareils, haïssant son genre avec passion.

Quelque chose attira l'œil aiguisé de Connor vers le cahier de notes de Jenna posé à droite de son clavier. Juste à côté d'une boite à crayons. Piqué par la curiosité, il le récupéra dans ses mains puis leva la première page pour y découvrir en coin de feuille, une petite esquisse en noir et blanc de lui souriant, sa LED colorée en bleu. Il fronça progressivement les sourcils alors qu'il étudiait tous les détails de l'œuvre de Jenna avec une étrange sensation dans sa pompe à Thirium.

C'était son portrait au détail près. Comment un humain réussissait-il à reproduire autant de détails rien qu'à l'œil nu ? C'était l'une des nombreuses questions que se posait Connor et il avait besoin de réponses. Il cligna des yeux pour prendre une photo du dessin puis le reposa là où il l'avait préalablement trouvé avant que quelqu'un ne le repère.

Il se retourna ensuite pour visiter les autres bureaux voisins et vit celui du détective Reed en diagonal de celui de Hank et de Jenna. A la plaque dorée posée sur le bord de son bureau où figurait fièrement son nom, l'Androïde serra la mâchoire suivit d'un léger froncement de sourcils pendant qu'il absorbait l'information. Il allait devoir se méfier un peu plus de l'humain colérique en question en mesurant chacune de ses réponses désormais.

Deux hommes qui discutaient d'une affaire l'ignorèrent lorsqu'il passa à côté d'eux, son devoir de se présenter soudainement envolé. Après tout, il ne faisait que son travail avec le Lieutenant Anderson, pas besoin de rencontrer chaque humain présent dans la salle ... Ce n'était pas une nécessité. Il remarqua aussi que des Androïdes restaient en repos à l'arrière des bureaux contre le mur du fond. La plupart des cases de recharge étaient vides, sauf cinq policiers Androïdes qui rechargeaient tranquillement, les yeux fixés dans le vide.

«Connor !»

Connor cligna des yeux à son appellation puis se retourna vers la source du cri. Jenna venait d'apparaître entre les bureaux et lui souriait gaiement, les cheveux légèrement emmêlés comme si elle avait couru jusqu'ici. Elle portait un pantalon noir, des baskets ainsi que sa chemise blanche à manches longues boutonnée sur le buste. Son expression était joyeuse et elle semblait ... Heureuse de le voir. Mais pour quelle raison ?

En tout cas, ses sourires étaient contagieux.

«Bonjour, Stagiaire Anderson.» Répondit poliment le RK800 en lui adressant lui aussi un sourire, les bras le long du corps.

A cette réponse, la jeune femme claqua comiquement les feuilles de son dossier contre sa tête puis soupira de frustration, son rythme cardiaque redescendant à quelque chose de plus régulier. Les deux hommes qui discutaient dans le bureau à côté se mirent à rire de Jenna alors qu'elle cachait son visage dans son dossier, ce qui rendait la situation encore plus embarrassante qu'elle ne l'était déjà.

«Hum, Connor, évite de m'appeler comme ça s'il te plaît.» Demanda Jenna en s'approchant de lui, légèrement rougissante.

«D'accord. Comment dois-je vous appeler ?» Interrogea Connor en penchant la tête sur le côté, les sourcils levés. Était-il obligé d'agir de cette façon avec elle ? Il avait l'air si naïf et si mignon à la fois ... Jenna se lécha les lèvres tandis qu'elle se mit à réfléchir.

«Eh bien Jenna, ça fera l'affaire.» Elle lui sourit chaleureusement d'un haussement d'épaules, ses cheveux blonds glissant sur ses bras. Puis la LED de Connor clignota un instant jaune alors qu'il enregistrait cette demande dans son ordinateur, ce qui le fit plisser l'œil avant qu'il ne retrouve son sourire.

«Très bien, Jenna. Vouliez-vous me voir ?» Connor croisa les bras derrière son dos, attendant patiemment une réponse. Son scan attrapa une nouvelle augmentation de son rythme cardiaque et il ne put s'empêcher de froncer les sourcils, confus.

«Vous sentez-vous bien ?» Lui demanda-t-il alors en plissant le front, la tête penchée en avant vers elle. La proximité soudaine rendit Jenna nerveuse mais elle reprit facilement contrôle sur elle en se frappant mentalement d'agir comme une abrutie en face d'un Androïde.

Merde !

«O-oui merci. Je voulais te dire que j'ai été très impressionnée par tes prouesses d'hier soir, en face de ce déviant. Tu t'es montré compréhensif et juste. Certains humains devraient prendre exemple sur toi, Connor.» Elle grommela la fin de sa phrase en croisant les bras puis en tambourinant ses doigts tandis que son regard s'égara sur le bureau vide de Reed.

«Je vous remercie, Jenna.» S'enthousiasma Connor avec un doux sourire, ses yeux bruns fixés à son visage. Jenna lui hocha la tête en réponse, aimant le son de son prénom sur sa langue.

«Je vais prendre un café, tu veux ... M'accompagner ? J'ignore si les Androïdes prennent des boissons, sinon je t'en aurais proposé un.» Balbutia-t-elle en levant les mains à ses côtés pour montrer son incertitude.

«Nos systèmes ne sont pas appropriés pour les boissons de type humaine. Nous fonctionnons uniquement au Thirium. Mais je serais heureux de vous suivre.» Indiqua Connor en décroisant les bras et en resserrant sa cravate autour de son cou. Après tout, le Lieutenant n'était pas encore là et il n'avait pas reçu d'ordre pour le moment ...

Alors il la suivit calmement en travers les bureaux vides jusque dans une alcôve spécialement conçue pour faire un espace détente aux humains, plusieurs machines à café le long du mur ainsi que des tables rondes au centre de la pièce. Mais au moment même où il franchit cet espace détente, il remarqua instantanément la présence du détective Reed à sa droite accompagné d'un autre agent de police de sexe féminin. D'un simple scan visuel, il découvrit son identité. Claire Handscom.

«Merde, regardez-moi ça ...» S'exclama Gavin en lorgnant la paire qui venait d'entrer. Il poursuivit sur le même ton méprisant.

«C'est le retour de notre ami l'inspecteur Plastoc et de sa petite amie !» Ricana-t-il en regardant sa collègue qui riait également, heureux de pouvoir créer un malaise. Il allait un peu s'amuser ce matin.

Tous les muscles de Jenna se crispèrent en entendant la voix du détective qu'elle haïssait le plus dans ce poste de police. Il se moquait ouvertement d'elle et de Connor, le timbre dans sa voix indiquant son amusement de les voir ensemble même si elle ne voyait pas en quoi cela était mal. Prenant une profonde inspiration par le nez, elle se tourna vers lui puis croisa les bras sous sa poitrine, une horrible envie de lui essuyer ce petit sourire malicieux qui ne quittait jamais son visage de crétin.

«Salut, Gavin. Salut Claire.» Dit-elle d'une voix lasse, se forçant à le regarder droit dans les yeux et à ne pas bâillonner de dégoût.

«Bonjour inspecteur Reed.» Répondit Connor, pas le moins du monde ennuyé par sa réflexion.

Bien évidemment, Gavin n'allait pas s'arrêter en si bon chemin ! Sinon ce ne serait pas amusant ... Jenna fit un pas en arrière lorsque Reed tambourina nerveusement ses doigts sur la petite table puis qu'il se leva pour marcher en direction de l'Androïde RK800 muni de son habituel mauvais sourire. Il voulait tester ses limites et donc les limites de CyberLife sur leurs modèles.

«J'avais jamais vu d'Androïde comme toi avant ... T'es quoi comme modèle ?» Demanda-t-il en s'arrêtant devant lui. Un peu comme un prédateur chassant sa proie.

Le nom du modèle était pourtant écrit en grand sur la veste de Connor ... Mais Jenna resta silencieuse à côté de l'Androïde malgré son sentiment que toute cette histoire n'allait pas bien finir. Du tout même. Elle voulait lui crier au visage de les laisser tranquille, cependant la peur l'en empêchait après la dispute d'hier. Alors elle resserra un peu ses bras autour d'elle tout en mâchant sur sa lèvre inférieure pendant qu'elle attendait la suite qu'elle craignait, Connor impassible comme toujours.

«RK800. Je suis un prototype.» Se présenta amicalement l'Androïde, la mèche sur son front se décalant avec le mouvement de sa tête.

«Un prototype ?» Répéta abruptement Gavin, les sourcils levés. Il se mit à rire en regardant sa collègue derrière lui puis à Jenna qui restait calme aux côtés de l'homme plastique, ses yeux bleus lui envoyant des éclairs de haine.

«Tu mérites un peu mieux, non, tu ne crois pas ? Sans rire, détective Androïde ... Alors les machines vont finir par prendre notre place, c'est ça ?» Gavin plissa vilement les yeux à Connor, mettant son poids d'un pied à l'autre tandis que la jeune femme à sa droite s'exprima.

«Ne commence pas. Pourquoi est-ce que tu t'en prends à lui, Gavin ? Il ne t'as rien fait.» Rétorqua Jenna en prenant un pas pour être au même niveau que l'inspecteur arrogant.

«Tu prends sa défense ma jolie ? Monsieur plastoc ne peut pas prendre sa défense ? Hé, sers-moi un café trouduc !» Ordonna subitement Gavin en relevant la tête vers l'Androïde enquêteur au visage neutre légèrement plus grand que lui.

Heureusement que Connor ne comprenait pas les significations des insultes de Gavin et qu'il se contentait juste de pencher la tête sur le côté pour indiquer son incompréhension. Jenna se mordit l'intérieur de la joue pour ne pas rire, il était tellement adorable quand il faisait ça ! Et c'était tellement satisfaisant de voir le visage de Reed se décomposer à son manque de réaction alors qu'il s'amusait à jouer aux caïds pour faire son intéressant devant les filles. Un imbécile fini, rien de plus.

«Tu vas te bouger ouais !» Hurla Gavin lorsqu'il n'y eut toujours aucune réaction de la part de son interlocuteur. Au contraire, le RK800 ne cilla pas.

«Désolé, mais je ne reçois mes ordres que du Lieutenant Anderson.» Finit par répondre l'Androïde dans sa voix calme et formelle.

«Oh ... Oh ...» Se moqua Gavin en ricanant vers sa collègue à la table. Mais ensuite sans la moindre raison, son poing entra violemment en contact contre le ventre de Connor avec un bruit sourd et écœurant, prenant l'Androïde au dépourvu.

Le visage de Connor se crispa quelques secondes par la gêne occasionnée en mettant instinctivement un bras autour de son biocomposant touché par le coup, sa pompe à Thirium. Même s'il ne ressentait pas la douleur, cela lui donnait tout de même un peu le tournis car il l'avait touché pile à un endroit un peu sensible. Jenna regarda avec horreur le RK800 s'écrouler au sol à ses pieds, une main à terre et l'autre tenant son estomac. Elle avait bien vu l'expression douloureuse sur son visage lorsque Gavin enfonça son poing tout comme ce petit son étouffé qu'il avait laissé sortir de sa bouche lors de l'impact. Il avait été blessé.

«Gavin !»

Avant même qu'elle ne sache ce qu'elle faisait, sa main entra violemment en contact avec la joue de l'inspecteur Reed aussi fort qu'elle le pouvait, le bruit de la claque faisant écho autour d'eux. Elle avait agi sous le coup de la colère et c'était très satisfaisant. Mais son sourire s'agrandit d'avantage lorsqu'elle vit la petite marque rouge se former sur la joue de Gavin et encore plus quand ses yeux écarquillés rencontrèrent les siens, surpris par son audace.

«Espèce de ... Tu vas regretter ça Anderson !» Grogna-t-il dans la douleur, sa main tenant sa joue chaude et rougie par la claque. Ne supportant plus le petit regard victorieux de la femme ni le rire de Claire dans son dos, il s'avança pour lui agripper les bras dans une poigne serrée, son nez touchant presque le sien.

«T'avise plus de me frapper, t'as compris ? Sinon ça va très mal se passer et pas seulement pour ton Androïde à la con.» Prévint-il en la secouant rudement pour faire passer le message. Il la relâcha ensuite avec un grognement puis se mit aux côtés de Connor qui restait toujours à terre, la tête basse.

«Si Hank n'était pas intervenu hier soir, je t'aurais défoncé pour avoir désobéi à un humain.» Fulmina Gavin en pointant son doigt vers lui, l'autre main en poing. Ensuite il murmura froidement la chose suivante entre ses dents.

«Reste pas dans mes pattes ...» Reed se pencha pour regarder l'Androïde silencieux, les yeux plissés et la bouche tordue dans un demi-sourire qui donna un frisson à Jenna.

«Fou le camps Reed. Ne le touche plus.» Somma-t-elle avec le plus de venin possible.

Elle posa aussitôt une main sur sa poitrine et le repoussa loin de l'Androïde agenouillé, folle de rage pour cet acte de violence inutile et injustifié. Elle n'avait pas vraiment peur de ce type cependant elle craignait qu'il ne fasse d'autres folies et qu'il finisse par casser l'Androïde détective à cause de son ego surdimensionné. Ou pire, qu'il ne tue quelqu'un suite à l'un de ses excès de colère.

Mais Gavin n'avait malheureusement d'yeux que pour Connor au sol et ignora donc le dernier commentaire de Jenna en frappant sa main loin de sa poitrine. Elle n'avait pas le droit de le toucher, pas après lui avoir flanqué une claque pour un vulgaire bout de plastique ! Toisant furieusement cette dernière, il se rapprocha du RK800 puis lui mit une dernière claque derrière la tête avant de partir avec sa collègue en riant de son exploit. La tension s'estompa une fois seuls.

«Connor, est-ce que ça va ?» Demanda rapidement Jenna en se penchant vers l'Androïde et en lui prenant le bras, soucieuse de son état à cause de ce silence.

Connor ne dit rien mais se redressa à ses pieds tout en gardant sa main posée sur le biocomposant peut-être un peu endommagé après cette forte frappe. Il était bien plus résistant que les autres Androïdes mais il devait tout de même faire un scan complet pour être sûr de pouvoir continuer la mission sans poser de contraintes à ses coéquipiers. Sa LED clignota jaune puis revint au bleu lorsqu'il finit de faire le bilan qui se révéla négatif. Juste une vilaine secousse. Il redressa sa cravate noire puis roula ses épaules, regardant droit dans les yeux coupables de la jeune femme en attente d'une réponse verbale.

«Oui, ne vous inquiétez pas pour moi. Je n'ai rien d'endommagé.» Confirma Connor en clignant des yeux suivit d'un petit sourire rassurant.

«Tu avais l'air de souffrir ...» Commenta Jenna en le regardant avec inquiétude.

Ensuite, elle descendit ses yeux là où il avait été frappé, le cœur lourd de remords de ne pas avoir pu empêcher cela. Sans vraiment y réfléchir à deux fois, elle ouvrit la veste du RK800 et passa sa main contre la chemise à son ventre pour vérifier s'il n'y avait pas de trace de Thirium ou quelque chose.

*INSTABILITÉ LOGICIEL*

«Les Androïdes ne ressentent pas la douleur.» Les sourcils de Connor frémirent au contact de l'humain, perplexe. Jenna était quelqu'un de très tactile et cela le déroutait un peu sur sa façon de traiter l'information.

Plusieurs choix s'offraient à lui toutefois il décida de ne rien faire ou dire tandis qu'elle l'examinait avec sa main, attendant patiemment qu'elle finisse son exploration droit comme un piquet. Puis comme si elle venait de se rendre compte de ce qu'elle faisait, les doigts de Jenna se retirèrent subitement du ventre de l'Androïde alors que ses joues prirent une couleur plus foncée. Venait-elle de le toucher sans son autorisation ? Elle se sentait mal, très mal même car c'était inapproprié.

«J-je suis désolée. Je n'aurais jamais dû te toucher comme ça sans te le demander avant. J'espère que je n'ai pas créé un malaise entre nous.» Bégaya-t-elle en rangeant nerveusement ses cheveux blonds derrière son oreille, les yeux partout sauf vers le visage de Connor.

«Non, aucun Jenna.» Rassura ce dernier en lissant sa veste avec ses mains, un sourire sympathique aux lèvres. Même si intérieurement il était un peu confus en réalité. Sa LED à sa tempe passait souvent au jaune et il ressentait une drôle de sensation dans son corps mécanique qui résultait par une micro secousse.

«Fais-moi plaisir Connor, ne laisse plus ce connard s'en prendre à toi, compris ?» Jenna leva les sourcils puis le regarda très sérieusement, espérant que ses mots ne seront pas pris à la légère.

«Compris !» S'exclama l'Androïde en levant son pouce vers le ciel, faisant rire joyeusement sa coéquipière qui n'avait plus aucune trace d'inquiétude sur son doux visage. Il décida qu'il aimait son rire.

Certaine qu'il n'y avait plus aucun trouble entre eux, Jenna regarda Connor s'éloigner dans le couloir puis récupéra tranquillement son café avant de reprendre le travail pour toute la matinée. Elle s'adossa contre l'une des tables tout en écoutant la télévision en sourdine où les journalistes discutaient de politique. Le sujet bascula ensuite sur l'Androïde RK800 envoyé par CyberLife.

«D'après plusieurs sources, CyberLife aurait fourni à la police de Detroit un prototype d'Androïde détective.»

Elle cacha son sourire derrière sa tasse. Connor était vraiment unique en son genre et s'avérait être un détective assez surprenant dans des situations complexes comme l'interrogatoire ou bien encore l'homicide ... Très intelligent et robuste, il allait révolutionner l'univers de la criminologie et de la technologie, elle en était sûre désormais. Finissant son café en le buvant d'une traite, Jenna marcha vers son bureau où elle fut accueillie par son oncle grincheux. Il marmonnait dans sa barbe des mots incompréhensibles tout en gardant ses yeux rivés vers son écran d'ordinateur, apparemment agacé par quelque chose.

Hier soir, elle ne l'avait plus revu après vingt-deux heures mais ce n'était pas difficile de constater où il avait traîné, encore une fois ...

«Hank, tu sens l'alcool ...» Critiqua Jenna qui leva les yeux au ciel avec un profond soupir.

«Bonjour à toi aussi.» Grommela son oncle en passant une main sur son visage fatigué.

«Il est midi passé. Tu aurais au moins pu prendre une douche avant de venir au travail.» Soupira sa nièce qui s'assit sur le bord de son bureau. Elle croisa les bras sur ses genoux puis le regarda tristement, ce que Hank n'apprécia guère.

«Mêle-toi de tes affaires, j'ai pas besoin d'une baby-sitter pour me dire quoi faire ...» Renchérit froidement le Lieutenant en s'engouffrant plus profondément dans son fauteuil. Evidemment qu'il était encore sous l'emprise de l'alcool, mais même après toutes ces années, les mots pouvaient toujours piquer.

Jenna hocha calmement la tête puis retourna à son propre bureau en ignorant le petit tiraillement douloureux dans son cœur à cette réponse cinglante. Cela faisait à peine un mois qu'elle était à Detroit loin de son université et déjà elle se posait des questions quant à son avenir ici. C'était l'un de ses rêves d'enfance de devenir policière aux côtés de Hank car il avait depuis toujours été une grande source d'inspiration pour elle. Alors cela lui faisait beaucoup mal de le voir dans cet état-là, même après deux ans suite à ce terrible accident. Deux ans durant lesquels elle n'avait plus vue son oncle ...

Chagrinée par ses pensées, elle pinça les lèvres tandis qu'elle rejoignit sa place assise à son propre bureau face à celui de Hank. Elle détourna les yeux loin de lui lorsqu'elle sentit une boule se former dans sa gorge, sa bonne humeur envolée. Les larmes lui montèrent aux yeux mais il n'était pas question qu'elle les laisse sortir librement ici. Elle avait du travail et devait rester forte pour son oncle qui avait besoin de soutien. Alors tout en poussant un souffle bruyant et découragé, elle reprit le dossier de déviance ouvert devant elle.

De son côté, l'Androïde RK800 se dirigeait maintenant vers les cellules d'isolement dans le but de soutirer quelques dernières informations au déviant qui avait été interrogé hier. CyberLife n'allait pas tarder à le récupérer. Une fois devant la vitre sale de la cellule numéro deux, il examina attentivement le modèle HK400 qui lui faisait face, statique. Ce dernier leva lentement la tête pour le regarder droit dans les yeux, une expression sombre sur son visage renfermé.

«Ils vont me détruire ...» Murmura-t-il.

«Tu es seulement une machine. Ça n'a aucune importance. Ils ont besoin d'analyser tes biocomposants pour savoir ce qui se passe.» Objecta Connor d'un froncement de sourcils. Pourquoi semblait-il aussi affecté par son sort ? Il l'étudia un instant dans le silence avant de lui poser la prochaine question.

«Ce que tu as dit hier, "la vérité se trouve à l'intérieur" ... Qu'est-ce que ça signifie ? J'ai besoin de savoir avant qu'ils ne t'emmènent.» Mais ne recevant aucune réponse, le RK800 changea de sujet ; «la sculpture que tu as fait, dis-moi ce qu'elle représente ...»

Là, le déviant releva les yeux vers lui.

«Je vais mourir ...» S'attrista-t-il d'un déglutissement, son corps ayant de petits tremblements à la peur qui alimentait ses circuits.

De l'autre côté de la vitre, l'Androïde détective hésita tandis qu'il regardait longuement dans les yeux du modèle déviant défectueux, intrigué par ce dernier. Il ne comprenait pas où il voulait en venir, ni pourquoi il lui disait toutes ces choses alors qu'il n'était qu'une machine qui simulait des émotions. Avait-il été corrompu par son ancien Maître ? C'était l'hypothèse la plus plausible pour lui. Mais une chose était sûre, ce HK400 ne voulait pas se retrouver entre les mains des concessionnaires de CyberLife ni être démantelé pièces par pièces pour finalement être détruit.

Alors, quand Connor se retourna pour partir, il fracassa son front contre la vitre. Encore, et encore ... Jusqu'à ce qu'un trou ne se forme sur son front où s'écoulait bientôt du Thirium frais. Surpris par le bruit, le RK800 s'approcha pour voir que le déviant s'autodétruisait en se procurant de violents coups de crâne. Rapidement, le policier Chris Miller et l'inspecteur Ben Collins le bouscula pour rejoindre la cellule et la déverrouiller à temps pour empêcher le déviant de faire cette bêtise.

Cependant il était déjà trop tard. Au déverrouillage de la porte, le HK400 s'effondra mollement au sol aux pieds des deux hommes stupéfiés. Il s'était détruit volontairement. Connor haussa les sourcils alors que les deux humains regardaient maladroitement le corps étendu de l'Androïde, se disant qu'ils allaient devoir appeler CyberLife pour leur faire part de la mauvaise nouvelle. Ils étaient choqués pour ainsi dire.

Connor s'éloigna tranquillement de la triste scène dans la détermination de trouver le Lieutenant Anderson. A cette heure-là, l'homme devait sans doute être à son bureau maintenant ... Du moins il l'espérait sincèrement, sinon il sera tenu d'en toucher un mot au Commandant Fowler sur son absence qui entrave l'avancement de l'enquête. Roulant ses épaules et frottant ses mains, il déambula entre les bureaux vides en direction de celui désormais occupé par la personne qu'il recherchait activement depuis huit heures du matin. Un petit sourire satisfait aux lèvres, il s'exclama.

«Je suis content de vous retrouver Lieutenant.»

Jenna sursauta presque en entendant la voix ravie de Connor derrière elle. Elle ne l'avait même pas entendu s'approcher ! Comment faisait-il ? Elle leva discrètement les yeux vers son oncle qui poussa un profond soupir d'exaspération.

«Oh bordel ...» Hank secoua la tête, cachant son visage dans sa main. Lui non plus n'avait pas entendu l'approche de l'Androïde apparemment.

«Hank ! Stagiaire Anderson ! Dans mon bureau !» Aboya soudainement une voix grave en travers l'ensemble des bureaux.

Jenna et Hank s'échangèrent des regards craintifs par-dessus leurs écrans tandis que le Commandant Fowler retourna dans son bureau en verre surplombant la salle d'un claquement de porte. Il n'avait pas du tout l'air content et cela s'entendait rien que par sa voix ... Grimaçant, ils se levèrent tous les deux vers leur destin qui ne semblait plus aussi brillant tout à coup ...

Connor les suivit.

A suivre ...

Trouduc de Gavin lol Ce n'est que partie remise.

VP



0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?