La fin d'un monde: Guerres et Alliances

Chapitre 15 : Un coup malin

1255 mots, Catégorie: G

Dernière mise à jour 21/11/2020 22:00

Chapitre 15: Un coup malin


Une fois dans la montagne Lugia pousse un hurlement d’appel à tous les pokémon sauvages du lieu. Ces derniers y répondent favorablement. Ils viennent de partout pour prendre d’assaut les installations des hommes et les bipèdes eux-mêmes.


Les hommes sont vites submergés ne comprenant pas ce qui se passe. Ils se font tous éliminer et toutes les machines sont détruites.


Une fois que tout est nettoyé, Marc utilise le pouvoir du joyau pour restaurer la virginité du Mont Argenté ainsi que tous les autres lieux derrière le territoire pokémon souillés par Spayxon et ses hommes.


Concernant les zones du coin encore sauvages, celles-ci sont également visités par les créatures qui recrutent facilement d’autres alliés grâce à la présence de Lugia et aux mots de Marc puis de ses amis.


Viens enfin le tour de Bourg-palette, un village isolé peuplé d’hommes et de femmes rejetant la vision de Spayxon.


Quand le légendaires et ses seconds arrivent, les gens de la bourgade sont impressionnés et s’agenouillent pour lui rendre grâce.


-Demandes leurs de se relever Marc, comme tu peux converser avec eux.


-Très bien. Se changeant en humain sous les yeux ébahis de ses spectateurs lui faisant face


-Lugia vous demande de vous relever


Les concernés s’exécutent.


-Nous sommes… très honorés d’avoir la visite de vous puissant Lugia, même si nous n’en connaissons pas la raison.


-M’accordes tu le fais de parler pour toi ?


-Vas-y.


-Vous êtes bien les premiers kantonniens pacifiques depuis que cette guerre a commencé.


-Et nous souhaitons le rester. Vous devez être ce groupe de pokémon dont parle régulièrement les infos. Commence un homme


-En effet, leur portrait est peu flatteur j’imagine.


-Oui les médias, s’évertuent à mener une campagne anti-pokémon en vous caractérisant de monstres sanguinaires. Réplique une adolescente


-C’est à se demander qui sont les monstres entre nous et eux.


-Ce sont ces intrus qui viennent chez nous dans un but d’asservissement ou d’extermination.


-Mes amis et moi ne faisons que défendre nos terres sinon ils se permettent tout.


-Cela étant dit, vous ne semblez pas partager cette façon de penser. Vous êtes entourés de pokémon et ils ont l’air heureux ici.


-Oui, les habitants de Bourg-palette sont contre la direction que prend Kanto depuis quelques temps. Répond le maire


-C’est vrai nous regrettons l’époque où les humains et les pokémon étaient capable de cohabiter ensemble. Soutien une autre personne

 

Les autres acquiescent à leur manière…


-Alors il est possible que nous soyons dans le même camp.


-Seriez-vous capable d’agir pour retrouver cette entente dans toute la région ?


-Jusqu’à maintenant non car nous n’avions pas les forces nécessaires pour intervenir. Récupère le maire


-Mais les choses peuvent peut-être changer si nous faisons équipe ensemble.


-Ils ont beau être peu nombreux, les soldats du Bourg-Palette savent se battre. 


-Nous vous devons bien ça pour votre protection bien qu’elle est été indirecte.


-Qu’en pensez-vous messieurs ? S’adressant ensuite aux militaires présents en civil

 

-On vous suit. Répondent aussitôt les intéressés.

 

-Parfait, quel serez le point de rendez-vous ?


-Quand vous serez prêt à partir, prenez la direction de la révolue Jadielle maintenant remplacée par les Plaines de Jade. Nous nous retrouverons là-bas.


-Sachant que nos terres sont sauvages vous allez avoir besoin de monter un campement une fois sur place.


-Très bien 


-Bonne préparation et à tout à l’heure


-Merci.


Après ces mots, les hommes du Bourg-Palette s’organisent pour le départ pendant que le groupe magique rebrousse chemin vers son territoire avec les nouvelles créatures souhaitant s’installer dans les trois premières zones du fief pokémon.


De son côté Lucas est téléporté en périphérie de Rosalia…


-Nous sommes arrivés. Commence Vaïden


-Vas voir le chef de cette rébellion, et convainc le d’envoyer ses soldats sur les côtes je serais à l’écoute souviens t’en.


-Oui… 


Le garçon marche vers la ville aux deux tours. Une fois arrivé il est reconnu de loin par Solène qui accourt vers lui.


-Lucas ! Quelle surprise. Je suis contente de te revoir. Depuis combien de temps est tu sur Johto.


-C’est très récent, je t’expliquerais si tu veux, mais j’ai des nouvelles extrêmement importantes pour Arthur et la rébellion. Peux-tu m’amener à lui s’il te plaît ?


-Oui suis moi.


Les deux jeunes se dirigent au centre de commande où se trouvent le commandant Hoennien et le chef de la police internationale une fois à l’intérieur…


-Arthur Béladonis il y‘a Lucas qui a des nouvelles très importantes concernant la rébellion.


-Fiston !? S’écrit l’homme presque en pleurs en s’approchant de ce dernier


-Papa…


-Mon garçon… Le serrant en larmes dans ses bras


-Pardon, pardon pour tout…


Lucas dans tout ses états suite à l’amour de son père se met lui aussi à pleurer sous les yeux attendris d’Arthur et Solène qui se contentent d’observer la scène touchée par ces belles retrouvailles...


Après un long câlin.


-Comment a tu fais pour t’échapper de Céladopole ?


-C’est Vaïden qui m’a libéré, car il avait besoin de moi pour vous amener dans un piège. Vous ne devez pas aller attaquer Doublonville ils ont renforcés drastiquement leurs défenses et ils vous attendent partout.


-Pour vous donner une idée de leurs protections… Prenant un papier et un crayon sur la table où il écrit…

 

-Ils ont des forces postées là là et là. En écrivant un message

 

Je suis écouté par Vaïden, en réalité, lui et ses hommes vous tendront une embuscade sur les routes 33 et 32 je ne sais pas comment ils seront disposés et Spayxon envoi une flotte pour vous éliminer depuis les eaux.

 

Dès les premiers mots Arthur se contente de meubler.


-D’accord de toute façon il va bien falloir un moment donné que nous lancions un assaut sur la ville.


-Et s’ils sont nombreux à se planquer là-bas, l’objectif du moment qui est toujours de rassembler un maximum de renforts pour l’assaut final et encore plus d’actualité.


-Et où comptez vous les trouver ces renforts. Demande le garçon finissant d’écrire son message

 

-A Écorcia, nous passerons par les routes 32 et 33 en toute logique, car cela nous évitera de traverser Doublonville. 


-Je vais faire passer les ordres aux troupes tout à l’heure.


-Merci pour ces informations Lucas. En ce qui te concerne, je pense qu’il est préférable pour toi que tu restes en sécurité ici.


-Car je doute que Vaïden tolère le fait que tu nous ai dit des choses sur leur défenses de Doublonville.


-Repose-toi à présent. S’adressant d’abord à Lucas…


 -…Et passez du temps ensemble maintenant que vous venez de vous retrouver.

  De mon côté, je vais réfléchir à la suite des opérations. Puis au père ainsi qu’au fils

Laisser un commentaire ?