Nocturne Of Illusions : Oblivion par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Action / Surnaturel

1 Chapter 1 : Rei Leonhart

Catégorie: G , 3132 mots
0 commentaire(s)

[Lundi, 12 Septembre 2011]


Valhalla.

Un néo-pays qui n’est que tout jeune.

Il serait bâti sur une nouvelle terre, trouvée sur l’océan pacifique par des voyageurs vers les années 1700 après Jésus-Christ. Sa population est constituée de personnes d’origines diverses.

Ce pays à peine plus grand que la France ou le Japon comporte cinq grands districts principaux. Cinq grands districts principaux qui servent de villes principales et à la fois de régions.

Central. La capitale et le district central du pays. Il est constitué de populations en tous genres. C’est aussi l’un des cinq districts avec le plus de population. Il est très développé, au même titre que les grandes villes comme New York ou Tokyo, situées sur d’autres continents.

Aokigahara. La région à l’est de Valhalla. A l’origine ses occupants étaient majoritairement japonais, raison pour laquelle il s’appelait ainsi.

Gaea Road. La région à l’ouest. Elle est la moins ouverte et probablement l’une des plus petites. Elle a l’air steampunk, en raison du fait qu’il y ait plus d’usines là-bas qu’ailleurs.

New Beri’ah. La région au nord. Elle est connue dans le monde pour être un lieu très religieux. On y trouve des hindous et même des juifs. Néanmoins tous ne partagent pas le même espace en raison du fait que les uns ne veuillent pas être dérangés par les autres dans leurs activités religieuses.

Silver Point. La région au sud. Cette raison est plus « anglaise » qu’autre chose. Ses ressortissants étaient pour la plupart anglais et allemands. Ils sont restés un peu attachés à leur décor d’origine. Evidemment, le décor est plus moderne que celui de Londres du 18e siècle, par exemple.

La population ne manquait pas vraiment de choses essentielles, même s’il y avait toujours des erreurs quelque part dans la gouvernance.

Et à Silver Point se trouvait un garçon.

 

 

Il fait beau aujourd’hui….ça en est presque dégoûtant. Moi, Rei Leonhart suis entré en seconde, et je n’ai toujours pas fait de belle rencontre. Quoique…A moi, ça n’arriverait sûrement pas. Elles seraient trop craintives, haha. Drôle. Mais je peux m’en passer. Ma famille tient une boutique d’électronique, j’ai tout pour être un gars normal. Ma maison est un peu loin du lycée où je vais, mais c’est pas grave. Aller à pied ne me pose pas de problème. Mon père n’est pas là, alors je ne peux cas vraiment traîner dehors après les cours comme tout le monde. Mais ce n’est pas grave. De toute façon, il n’y a qu’un ou deux fous furieux qui voudraient. En même temps, j’ai l’air d’un délinquant avec mes cheveux couleur argent et mes pupilles grisâtres. Mais mon look est cool, surtout avec l’uniforme noir. Apparemment, retrousser mes manches ne me donne pas l’air plus cool que ça…Heh.

Oh. Ce n’est plus le moment de bavasser. Il est presque 8h30. L’heure à laquelle les cours commencent.

 

-« Faut vraiment que je bouge mon cul et que je me dépêche… » Dit Leonhart à voix haute

 

  Rei Leonhart commença à se dépêcher d’atteindre le lycée, Silver High. Ils étaient un peu stricts dans la discipline. Si Rei était en retard si tôt dans l’année, ce serait sûrement mal parti pour lui.

 

[Lieu inconnu]

 

  Quelque part sur Terre…Quelque part dans la galaxie…Quelque part dans l’univers…Ou même quelque part hors de l’univers. Un lieu aux coordonnées inconnues. Ce lieu était sombre. Une salle sombre. Cette salle était grande. Elle devait faire la taille d’un stade de football. Il y avait beaucoup de sièges et de personnes assises dans cette salle. On ne pouvait distinguer le visage d’aucune de ces personnes. Il y avait aussi un siège, devant. Il devait s’agir de celui qui présidait le conseil qui semblait se tenir ici. Il y avait du bavardage. Mais le président de l’assemblée leva la main pour faire cesser ce chahut. Un sujet avait été énoncé plus tôt, et il semblait avoir été décidé quelque chose. Le président de cette assemblée étrange parla.

 

-« Faucheuse ! » Hurla-t-il.

 

Aussitôt, la grande porte qui était sûrement la sortie de la salle s’ouvrit. Une personne entra. C’était une fille. Elle avait l’air d’être une adolescente. Elle avait une apparence atypique. Elle avait les cheveux roses attachés en queue de cheval. Ils devaient être longs. Elle avait des cornes mauves enroulées. Un petit kimono blanc. Ses pupilles étaient rouges. Elle avait une expression froide. Et surtout, elle avait une grande faux rouge. Elle avait vraiment tout d’une faucheuse.

Cette fille étrange marcha jusqu’à se trouver à quelques mètres du président. Le président de l’assemblée étrange parla à nouveau.

 

-« White Blossom. La décision a été prise. Au nom de la [Dark Court], nous t’ordonnons de capturer et de ramener ici le garçon connu sous le nom de Rei Leonhart pour son jugement et son exécution ! »

 -« …Mm. »

 

   La dénommée White Blossom fit un « Mm » d’approbation avant de quitter la salle, l’intention de capturer sa cible à coup sûr.

 

 

[10h14]

 

 

Rei n’avait entretenu de contact avec presque personne, et tout le monde s’en foutait de lui. Il n’aimait pas particulièrement l’école, mais avait de bonnes notes. Il n’était pas froid avec les autres. C’était juste comme s’ils étaient dans une autre dimension. Toutefois, il avait une réputation au collège. Il se battait tout le temps avec des voyous avant. Mais ça s’est arrêté depuis la fin de son année de 3e. De toute façon c’était une bonne chose, pour lui. Il pouvait lire ses trucs sans être critiqué car les autres auraient un peu la trouille, mais pas tous. Rei ne pensait pas mal des autres. Juste qu’il ne les appréciait pas plus que ça.

Là, le professeur venait de sortir. C’était sûrement le moment de la pause de 10h. La sonnerie allait bientôt retentir.

 

 

-« Je m’ennuie un peu. Je n’ai rien à faire en classe pendant les pauses. Donc, direction mon endroit préféré. Le rooftop. »

 

Rei se leva de son siège, et se dirigeait vers le rooftop. Il s’en fichait que la sonnerie n’ait pas encore retentit, vu que ça allait bientôt être le cas. Sa solitude n’était pas due à une enfance malheureuse ou à un passé douloureux. Il avait grandi comme n’importe qui. Juste qu’il ne se sentait pas dans le même monde que tout le monde. Quelque chose éloignait les autres de Rei Leonhart.

Le garçon aux cheveux argentés était finalement arrivé sur le rooftop. Il avait pris une bande dessinée avec lui.

Oui. Il aimait les comics. Il y avait une raison. Mais elle n’était pas importante. Il se mit à lire. De temps à autre, Rei regardait le ciel, comme s’il attendait quelque chose. Il avait un mauvais pressentiment.

Près de trois minutes après, quatre personnes vinrent.

A l’arrivée de ces personnes, Rei ne montra aucun signe de surprise. C’était des membres du comité disciplinaire, vu le brassard que deux d’entre eux portaient. Les deux autres étaient des élèves normaux.

 

-« Yo. » Salua Rei, décontracté.

-« Rei Leonhart. C’est bien toi, n’est-ce pas ? » Interrogea le membre du comité disciplinaire qui se trouvait à l’avant.

-« Ouep. Qu’est-ce que vous voulez ? » Demanda à son tour Rei, d’un air de défi, avec un sourire du coin.

-« C’était lui. » Dit la fille qui faisait partie des deux élèves normaux, en pointant Rei du doigt.

 

  Rei était interloqué. Mais il comprit vite ce que ces quatre-là lui voulaient.

 

-« C’est lui qui nous a battus hier. » Affirma-t-elle.

 

  Le chef du comité disciplinaire regarda l’autre garçon. Ce dernier fit un « oui » de la tête. Le regard de la chef du comité disciplinaire, Mel, se tourna vers Rei d’un regard sévère.

 

-« Mel. Chef du comité disciplinaire. Je la connais. Nous étions dans le même collège, avant. Tss. »

 

C’était un mensonge. Rei n’avait rien à voir avec ça. Ce dernier le savait. Mais il ne chercha pas à se justifier ou à se défendre. Il défiait juste ses quatre assaillants de sa prestance et de son sourire léger. Cette attitude déstabilisait les deux personnes qui l’accusaient. Rei ferma son comic, se leva et se décida à parler.

 

-« Alors. Apparemment, j’ai battu des gens hier. C’est étrange. » Dit-il en essayant de se rappeler de ce qu’il avait fait.

-« Rei Leonhart. Ton comportement peut être passible d’une punition sévère. » Dit Mel.

-« Punition ? Quelle punition. Il ne s’agit plus de punitions. A ce niveau, c’est à la police de s’en charger. Il faut mener l’enquête, et déterminer scientifiquement l’identité de votre bourreau. Et évidemment, la prison pourrait attendre le coupable, vu comment vos blessures SONT SI GRAVES. Vous les victimes, moi le suspect. Pourquoi ne pas se rendre à la police maintenant et faire signe à nos parents ? Moi je dis, ça peut être fun ! » Expliqua Rei, avec un air totalement désinvolte.

 

 Les deux accusateurs et « victimes » commencèrent à se rétracter. C’était de base une accusation fausse. Et si ça allait trop loin, ils pourraient avoir des problèmes. Mel étant la chef du conseil disciplinaire, elle n’était pas une idiote. Elle comprit aussitôt la nature de cette accusation. A vrai dire, elle doutait de la culpabilité de Rei dès le début. Cette attitude de la part de ce dernier fit abandonner les deux fausses victimes et Mel s’excusa, puis se retira. A vrai dire, Rei n’était pas fâché.

Amusement.

Il était amusé. N’importe qui aurait été en colère ou frustré. Mais lui, non.

 

-« Ces deux-là, c’étaient des gens avec qui Rei avait eu des bastons au collège. Quelle façon pathétique de se venger. Heh. »

 

  Rei continua tranquillement sa lecture.

 

-« Toujours aucune belle rencontre en vue. Heh. »

 

Néanmoins, il avait toujours un mauvais pressentiment. Il ne devait pas être dû à l’arrivée de ces quatre gens inutiles, au final.

 

[15h45]

 

C’était la fin des cours. L’heure de fin était 15h30. Rei avait eu quelques petits trucs à faire avant de sortir du bâtiment. Lorsqu’il arriva au portail, il poussa un soupir. Et juste après…

 

-« HEY »

 

 Malheureusement, Rei reconnaissait cette voix. Elle appartenait à un garçon brun aux cheveux courts. Ce dernier semblait mieux respirer la vie que Rei.

 

Et voilà « Geezer ». Un pote qui date de mes premières années de collège. C’est sûrement mon seul ami. Mais je ris. Il ne s’appelle pas Geezer, mais Grisha. Franz Grisha Jones. Il est bien plus désinvolte et décontracté que moi. Je l’apprécie. Pour une raison que j’ignore, il s’est surnommé « Geezer ». Étrange. Geezer est dans une autre classe que moi. Il ne vient pas souvent sur le rooftop. Il a toujours à faire pendant les pauses. Je trouve que c’est un bon gars. Vraiment. Nous empruntons le même itinéraire pour rentrer dans nos maisons respectives. Il y a juste un embranchement plus loin ou on se sépare, c’est tout. Même lorsque nous marchons comme ça, je n’arrive pas à m’empêcher d’essayer de deviner ce à quoi il pense. Oh et…avant j’étais plus grand de taille que lui. Maintenant qu’on a la même taille, je ne peux plus me moquer de lui. Pffff….

 

-« Rei. Tu m’écoutes ? Mate un peu cette fille là-bas ! »

-« Ah euh…ha ? » Dit étrangement Rei, essayant de repérer la fille dont parle Geezer.

-« C’est ton genre elle, non ? Les cheveux longs, une poitrine convenable… ALLEZ FONCE ! » Lâcha Geezer avec fougue.

-« Ouais mais nan. Elle ressemble surtout à un ballon de foot difforme heh. Non merci. »

-« Kha ha ha ha ! C’est pas sympa ça » dit Geezer en me regardant comme pour me faire admettre que j’y étais allé un peu fort en parlant de cette fille ronde.

-« Toi par contre tu aimerais bien, n’est-ce paaaaaaas Grishaaaaaa ? » Interrogea Leonhart sur un ton provocateur.

-« Ha ? Sûrement pas. Et. C’EST GEEZER. Merci. » Rectifia Geezer en haussant le ton.

-« Heh. J’ai jamais compris pourquoi tu tenais à ce surnom bizarre, vieux. » Dit Rei.

-« Hé, regarde celle-là ! » Lâcha Franz en contournant carrément ce que je venais de dire.

 

J’aurais dû m’en douter. *rit*. C’est souvent comme ça. Nous rentrons en faisant des commentaires ridicules sur le gens que nous voyons. Ce n’est pas très correct de se moquer des gens dans leur dos…Mais ça fait longtemps que nous faisons ça.

 

 

Rei et Geezer étaient arrivés sur un embranchement avec deux routes.

 

-« Allez, à demain Rei. » Salua Geezer avant de se retourner.

-« Yup, Franz. A plus ! » Salua à son tour Rei en continuant le premier, évitant de croiser le regard de Franz alias Geezer.

 

  Geezer resta immobile un instant, regardant Rei partir. Il ne changeait pas. Au moment de dire au revoir à quelqu’un, il était toujours comme ça. Ce fait amusa Geezer, et ce dernier continua de son côté.

Au fond de lui, Rei éprouvait des sentiments contradictoires vis-à-vis de Geezer.

 

J’aimerais que Geezer cesse de traîner avec moi. J’aimerais aussi qu’on continue d’être amis. Mais je suis certain qu’un jour, il lui arrivera malheur. Oui. Le malheur n’est jamais loin lorsque je suis dans les parages. Mouais…Mais s’il n’est plus là, je serai tout seul.

 

Le ciel était flamboyant, étant donné que c’était déjà l’après-midi. Rei s’arrêta un bref instant pour regarder le ciel. Mais avant qu’il ne continue, quelque chose se produit devant lui.

Une masse de ténèbres était soudainement apparue devant lui.

C’était bizarre. C’était dense, aussi. Juste, qu’est-ce que c’était que ça ? Rei regardait, immobile. Il n’avait pas vraiment peur. Il était surpris et curieux.

Quelque chose finit par sortir de cette masse de ténèbres, alors qu’elle se dissipait.

Une fille.

Vêtue de blanc.

Aux cornes mauves.

Aux yeux rouges

À la faux rouge.

White Blossom.

C’était cette fille étrange qui avait reçu plus tôt pour mission de capturer un certain garçon. Cette fille regardait Rei droit dans les yeux. Ce dernier la regardait aussi dans les yeux. Il avait l’air ennuyé. La fille avait juste un visage sans expression. Elle regarda juste autour d’elle, comme si elle tentait de reconnaître le milieu. Après ça, son regard se posa à nouveau sur Rei Leonhart. Cette dernière posa une question simple.

 

-« Où est-ce qu’on est ? »

-« On est à Silver Point. »

-« Es-tu Rei Leonhart ? »

-« Non. »

 

Aussitôt, Rei continua son chemin comme si de rien n’était, laissant la fille en plan, immobile. C’était aussi bizarre, le fait que Rei soit parti et qu’elle n’ait pas bougé.

 

-« Une erreur dans mon transfert dans ce monde ? » Se demanda-t-elle, à voix haute.

 

 

 Rei était arrivé devant la porte de chez lui.

 

-« ….Who the hell was that? Sérieusement…C’était le truc le plus flippant que j’aie vu. »

 

Rei allait ouvrir la porte.

Mais.

 

-« Es-tu Rei Leonhart ? » Demanda une voix derrière lui.

-« Non. Au revoir. Allez. Ouste. Adieu. A jamais. » Dit Rei, frissonnant.

 

  Le garçon aux cheveux d’argent venait de fermer la porte derrière lui. Mais ça n’empêcha pas à cette fille bizarre de lui parler à nouveau.

 

-« Ce n’était pas prévu, mais tu es le seul capable de me voir. Alors tu vas m’aider à trouver Rei Leonhart. » Expliqua-t-elle calmement.

-« Dans ce cas cesse d’être visible pour moi et vas jouer ailleurs !!!!!!!! » Hurla Rei en montant dans sa chambre.

 

 Dans sa course, il avait salué sa mère vite fait.

Arrivé dans sa chambre, il était soulagé de n’avoir pas vu à nouveau cette fille bizarre.

 

-« Sérieusement…C’est qui elle ? Un fantôme ? Mais qu’est-ce que j’ai à voir avec un fantôme ? Rrhaaaah… »

 

  Au fond, Rei stressait à mort à ce sujet. Pour décompresser un peu, il décida de prendre immédiatement son bain.

C’était un de ses moments préférés, après le sommeil.

Il prit son bail vite fait. C’était un rapide quand il s’agissait de se laver.

Il avait l’esprit plus clair. Il entra donc dans sa chambre. Il avait sûrement des comics à lire.

 

-« Es-tu Rei Leonhart ? »


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?